Salah Abdeslam a été transféré et remis mercredi matin aux autorités françaises, a annoncé le parquet fédéral belge, confirmant une information de l'agence Reuters et de plusieurs médias belges dont la RTBF. Le suspect-clé des attentats de Paris et Saint-Denis sera présenté «dans la journée» aux juges d’instruction en vue de sa mise en examen, a de son côté annoncé le parquet de Paris dans un communiqué.

«Dans le cadre du dossier relatif aux attentats de Paris du 13 novembre 2015, Salah Abdeslam a été remis ce matin aux autorités françaises (en exécution du Mandat d’Arrêt Européen délivré à son encontre le 19 mars 2016 par la France). Le parquet fédéral ne communiquera aucune information complémentaire à propos de l’heure et des circonstances cette remise», indique le communiqué du parquet belge.

Salah Abdeslam est arrivé mercredi «à 09h05 sur le territoire national. Il sera présenté dans la journée aux magistrats instructeurs en vue de sa mise en examen», selon le communiqué du parquet français. Le seul survivant des commandos parisiens avait été arrêté le 18 mars à Bruxelles après plus de quatre mois de cavale. Les autorités françaises avaient délivré un mandat d’arrêt européen le 19 mars pour qu’il soit transféré en France.

Le jeune Français de Molenbeek sera par ailleurs défendu par l’avocat lillois Frank Berton, selon la Voix du Nord, Sven Mary, son avocat belge (que Libération a rencontré), cherchant un correspondant français. «Il est soucieux de s’expliquer, presque impatient de partir à Paris», a expliqué Me Frank Berton au quotidien régional. «Nous ne nous connaissions pas (avec Me Mary), mais plusieurs confrères nous trouvaient une certaine ressemblance, dans la manière d’exercer notre métier», a-t-il ajouté.

LIBERATION