• Affaire des emails: Le FBI confirme ne pas vouloir poursuivre Hillary Clinton

    Monde  

     

    Affaire des emails: Le FBI confirme ne pas vouloir poursuivre Hillary Clinton

     

    ELECTION AMERICAINE L'équipe de la candidate démocrate se félicite que «cette question soit résolue»...

    LIEN

     

    WASHINGTON : Hillary Clinton at a press conference about a legislation to       close the "Gun show loophole" on Capitol Hill.WASHINGTON : Hillary Clinton at a press conference about a legislation to close the "Gun show loophole" on Capitol Hill. - TRIPPETT/SIPA

     

    20 Minutes avec AFP

     

     

    Suite à l’examen de nouveaux messages électroniques ayant transité par sa collaboratrice, la police fédérale américaine maintient sa recommandation de ne pas poursuivre Hillary Clinton, a annoncé dimanche un élu du Congrès. Cette annonce favorable à la candidate démocrate a été faite dans une lettre adressée à des élus du Congrès par le FBI, et pourrait apporter un coup de pouce à Hillary Clinton à deux jours du scrutin présidentiel américain.

     

    >> Emails de Clinton: Le FBI relance l'enquête (et potentiellement les chances de Donald Trump)

    Une question résolue

     

    L’équipe du FBI a « passé en revue toutes les communications de ou à destination de Hillary Clinton pendant qu’elle était secrétaire d’Etat. Sur la base de cette enquête, nous n’avons pas changé les conclusions que nous avions exprimées en juillet en ce qui concerne Mme Clinton », souligne la lettre du directeur du FBI, James Comey. « Nous sommes heureux que cette question soit résolue », a déclaré la directrice de la communication de Hillary Clinton, Jennifer Palmieri.

     

    >> Présidentielle américaine: Le patron du FBI roule-t-il pour Donald Trump?

    Un nouveau rebondissement

     

    Le directeur du FBI, James Comey avait provoqué une onde de choc il y a dix jours en relançant l’affaire des emails de la candidate démocrate. Un geste qui a été vertement critiqué par les démocrates, applaudi par les républicains et qui a coûté cher à Clinton dans les sondages.

     

    Ce nouveau rebondissement va tout de même encore faire parler de son usage d’un serveur privé pendant qu’elle était secrétaire d’Etat. Une pratique dont elle a elle-même reconnu qu’il s’agissait d’une erreur d’un point de vue de la sécurité des échanges d’informations sensibles.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :