• Alpes-Maritimes : législative partielle dans le fief d'Estrosi

    Alpes-Maritimes : législative partielle dans le fief d'Estrosi

    Huit candidats se présentent dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes pour succéder à l'Assemblée nationale au maire de Nice.

    Source AFP        LIEN
    Modifié le 22/05/2016 à 15:06 - Publié le 22/05/2016 à 14:11 | Le Point.fr
    Qui pour succéder à Christian Estrosi ?

    Qui pour succéder à Christian Estrosi ? © VALERY HACHE

    Ce dimanche, huit candidats se présentent dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes pour succéder à l'Assemblée nationale au maire de Nice et président de la région Paca Christian Estrosi, qui apparaît comme suppléant de la candidate Les Républicains pour ce scrutin. Christian Estrosi, qui a démissionné de l'Assemblée nationale en mars 2016, pour cause de cumul de mandats, avait été élu en 2012 avec 63,4 % des votes exprimés au second tour face au candidat PS. Il l'avait emporté pour la première fois en 1988 dans cette circonscription, qui couvre notamment une partie de la ville de Nice, à l'âge de 33 ans, devenant alors le benjamin de l'Assemblée. Élu en continu depuis cette date, Christian Estrosi n'avait laissé son siège que lors de ses passages au gouvernement sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

     

    Pour ce scrutin, il sera le suppléant de la candidate LR, favorite pour lui succéder : Marine Brenier, une juriste de 29 ans, entrée en 2007 aux Jeunes populaires, dont elle est devenue déléguée nationale en 2012. Elle est devenue conseillère métropolitaine en 2011, adjointe de Christian Estrosi à la mairie de Nice en 2014 et conseillère départementale en 2015. « Je ne fais pas cela pour récupérer ma place », a assuré à Nice-Matin Christian Estrosi à propos de son poste de suppléant. « C'est un symbole de transition pour témoigner de son soutien et montrer aux habitants qu'il est très attaché à cette circonscription », a fait valoir son entourage.

     

    Deuxième tour le 29 mai

     

    Face à Marine Brenier, le Parti socialiste présente Chaama Graillat, 53 ans, salariée d'une entreprise de nettoyage qui se dit la « candidate de la vraie vie ». Au PS depuis 6 ans, elle est secrétaire de la section de la 5e circonscription. Le FN, arrivé 3e au premier tour en 2012 avec 21,41 % des suffrages exprimés (contre 44,23 % à Christian Estrosi et 25,18 % à Paul Cuturello, le candidat socialiste), sera quant à lui représenté par Michel Brutti, 59 ans, un ex-chef d'entreprise. Cinq autres candidats se présentent : Philippe Pellegrini (Front de gauche), Romane Raiberti-Ingigliardi (SE), Christine Beyl (Alliance écologiste indépendante), Nicolas Rousseaux (DVD) - un « spécialiste » des législatives partielles qui s'est déjà présenté cette année dans le Nord et en Loire-Atlantique - et Pascal Reva. Ce dernier, l'un des initiateurs de Nuit debout à Nice, a annoncé qu'il s'était retiré de la course après un vote négatif de l'assemblée générale du mouvement, mais il est toujours officiellement candidat, l'annonce de son retrait ayant eu lieu après la date limite de dépôt des candidatures, a précisé la préfecture. Dimanche, 88 286 électeurs sont appelés aux urnes dans 118 bureaux de vote, dont 66 à Nice. Le deuxième tour aura lieu le 29 mai.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :