• Belgique : un individu suspect repéré, Bruxelles en partie bloquée

    Belgique : un individu suspect repéré, Bruxelles en partie bloquée

      >Faits divers|M.-L.W. avec l'AFP|20 juillet 2016, 16h47 | MAJ : 20 juillet 2016, 17h07|     LIEN    

    Bruxelles (Belgique), mercredi. Les militaires sont déployés place de la Monnaie.

    (Twitter@Jean__Baptiste).
     
    M.-L.W. avec l'AFP
    Faits diversBruxellesBelgiqueTerrorismeSuspect

    D'importants moyens policiers, des démineurs et des membres des services de secours ont été mobilisés mercredi dans le centre de Bruxelles (Belgique), notamment place de la Monnaie, où un «individu suspect» a été repéré avant d'être mis «sous contrôle». Il n'avait toutefois pas été encore interpellé vers 16h30.

     

    «Une personne, avec un manteau long et des fils qui dépassent, est considérée comme suspecte», a indiqué au quotidien «Le Soir» une porte-parole de la police de Bruxelles, Ilse Van de Keere. Les démineurs devaient inspecter l'homme afin de s'assurer qu'il ne porte pas d'explosifs.

     

    Vers 16h20, des camions de pompiers arrivaient encore sur les lieux.

    Encore des camions de pompiers qui se rendent sur les lieux @lesoir

     

    L'homme avait été repéré en début d'après-midi par un vigile dans le quartier de l'Opéra royal de la Monnaie, en plein cœur de la capitale belge. Un périmètre de sécurité a été installé dans les rues avoisinantes et des commerces, ainsi qu'une bibliothèque publique, ont été évacués.

    Démineurs sur la place de la Monnaie. Les militaires sont déployés. @lesoir @RTBFinfo @rtlinfo

     

    Les militaires sont tjrs sur place, pas d'info supplémentaire sur le suspect pour le moment @lesoir

    Le quotidien «La Dernière Heure» a diffusé une photo de deux policiers tenant en joue un homme qui se trouvait à genoux sur un trottoir, les mains sur la tête. D'autres photos diffusées sur les sites de journaux montrent des membres des forces spéciales progressant prudemment, protégés par un bouclier, ou encore des policiers lourdement armés retranchés derrière des voitures de police.

     

    A la veille de sa fête nationale, la Belgique reste en état d'alerte, quatre mois après les attentats qui ont fait 32 morts et plus de 300 blessés le 22 mars à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles et une semaine après la tuerie du 14 juillet à Nice (Alpes-Martimes).

     

    Le roi des Belges appelle au «courage et à l'unité»

     

    Le roi des Belges Philippe a lancé mercredi un appel au «courage» et à «l"unité» les Belges et des Européens, après les attentats qui ont frappé le royaume et le Brexit, à la veille de la fête nationale.

     

    «Depuis le début de l'année nous avons traversé ensemble de rudes épreuves. Les attentats qui nous ont durement touchés nous laissent avec un sentiment d'insécurité», a relevé le souverain de 56 ans dans un discours prononcé d'un ton grave, debout, dans son bureau, et retransmis à la mi-journée par les télévisions belges.

     

    «Les crises aux frontières de l'Europe et leurs effets à l'intérieur de nos pays ont créé un climat d'instabilité et d'incertitude. A tout cela s'ajoutent les turbulences que traverse l'Union européenne suite au référendum britannique», a souligné le roi, qui fête jeudi le troisième anniversaire de son accession au trône, le 21 juillet 2013, après l'abdication de son père Albert II.

     

    «Il faut éviter que de faux prophètes, jouant sur l'émotion, n'exploitent ces fractures et ces vulnérabilités. En désignant des boucs émissaires, ils ne font que creuser davantage les fossés entre religions, entre peuples, et finalement entre nous tous», a plaidé le septième roi des Belges depuis l'indépendance en 1830.

     

    Le gouvernement a maintenu les événements prévus le 21 juillet -feu d'artifice, bals populaires, défilé militaire-, tout en renforçant les mesures de sécurité.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :