• Benzema-Griezmann, le duel dans la finale

    Benzema-Griezmann, le duel dans la finale

     

    (Reuters)

     

    Par Sylvain Labbe
    Publié le 28 mai 2016 à 15h25Mis à jour le 28 mai 2016 à 15h44

     

    A défaut de se disputer (ou de partager) le leadership de l’attaque de l’équipe de France durant l’Euro 2016 en France, Karim Benzema et Antoine Griezmann se feront face ce samedi soir, à San Siro (20h45), en finale de la Ligue des champions. L’aboutissement d’une saison exceptionnelle, mais contrastée pour les deux attaquants français.

    Leur rêve bleu

    Des trajectoires opposées. En novembre dernier, Karim Benzema entrait dans le tourbillon judiciaire de l’affaire du chantage à la sextape sans en deviner sans doute encore alors l’issue fatale. Un maillot bleu sous lequel Antoine Griezmann, au fil d’une saison de plus en plus remarquable en club, va lui exploser. Au point d’acquérir une épaisseur et une notoriété qui le propulsent rapidement au rang de chouchou de l’équipe de France. Quand Benzema, critiqué de toute part, va naviguer en eaux troubles jusqu’à être déclaré non sélectionnable. Il aurait pu sombrer, mais sa saison avec le Real, la meilleure de sa carrière madrilène, parle pour lui. Au moins autant que Griezmann.       

    Leur saison d’exception

    Les deux attaquants ont beaucoup marqué cette saison. 34 buts pour Antoine Griezmann, dont 7 en Ligue des champions, parmi les plus décisifs de la saison des Colchoneros, contre 30 pour Karim Benzema (4 en Coupe d’Europe), mais le Merengue, perturbé par des pépins physiques à répétition et indisponible de longues semaines, affiche une meilleure efficacité au regard de son temps de jeu avec 12 matches de moins que son compatriote. Et donc une moyenne de buts par match en Liga de 0,89. Seuls Luis Suarez (1,14) et Cristiano Ronaldo (0,97) sont devant et Griezmann, lui, est loin derrière (0,58). Il n’empêche, déjà buteur l’un comme l’autre lors des deux derbys de la saison (Benzema à Vicente-Calderon et Griezmann à Santiago-Bernabeu), ils ont au bout du pied ce but ou cette passe décisive susceptible de faire basculer la finale de San Siro.    

    Leur finale   

    Karim Benzema, à la différence d’Antoine Griezmann, novice à ce stade de la compétition, peut bien avoir déjà joué et gagné une première finale de Ligue des champions à Lisbonne, en 2014 (face à l’Atlético), ce choc de San Siro revêt évidemment une importance toute particulière pour l’ancien Lyonnais, contraint malgré lui de mettre à l’issue de cette rencontre un point final à sa saison. Sans pouvoir se projeter sur cet Euro 2016, dont Griezmann pourrait devenir l’une des stars.  

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :