• Cinéma - Spielberg livre un discours inspiré aux diplômés de Harvard

    Arts | Cinéma

    Spielberg livre un discours inspiré aux diplômés de Harvard

    Publié le vendredi 27 mai 2016  Lien

    Steven Spielberg à l'Université Harvard le 26 mai 2016
     
    Steven Spielberg à l'Université Harvard le 26 mai 2016  
    Photo : AP Photo/Steven Senne

    Le réalisateur et producteur Steven Spielberg s'est adressé, jeudi, aux diplômés de la prestigieuse Université Harvard, dans la région de Boston.

    Radio-Canada avec Associated Press

    Dans une allocution d'une vingtaine de minutes, Spielberg a abordé les thèmes de la famille, de l'amour et des divisions dans le monde. Spielberg a expliqué que, tel un film, « la vie est faite de héros, de vilains et de moments charnières ».

    Le cinéaste de 69 ans, qui n'a jamais étudié à Harvard, est un diplômé de l'Université de la Californie.

    Voici quelques extraits de son allocution :

    Quand j'étais plus jeune, je n'entendais pas ma voix intérieure. Puis, j'ai commencé à y porter attention. Voici comment ça fonctionne : ta conscience te dit : "voici ce que tu devrais faire", alors que ton instinct te chuchote : "voici ce que tu pourrais faire".

    Écoutez cette petite voix qui vous dit ce que vous pourriez faire, rien ne vous définira plus que ça.

    Je rappelle souvent à mes enfants l'importance de savoir ce qu'ont vécu leurs grands-parents et leurs arrières-grands-parents pour comprendre qui ils sont. Nous sommes une nation d'immigrants, du moins pour l'instant (rires).

    Notre histoire est faite des plus grandes histoires jamais contées. Les héros et les vilains ne sont pas des concepts littéraires, ils sont au cœur de l'histoire.

    Pour revenir à cette petite voix intérieure, c'est elle qui a chuchoté à Abraham Lincoln et à Oskar Schindler de prendre la bonne décision morale.

    Quand j'avais 12 ans, mon père m'a offert une caméra vidéo, l'objet qui m'a permis de trouver du sens dans ce monde, et je lui en serai à jamais reconnaissant.

    Mais si votre famille n'est pas toujours là, il y a toujours des remplaçants, comme à la fin du film It's a Wonderful Life : "Aucun homme n'est un échec s'il a des amis."

    Steven Spielberg

    Steven Spielberg

    Steven Spielberg   Photo : AP Photo/Steven Senne

    Et j'espère que vous conserverez les amis que vous avez rencontrés à Harvard, et parmi eux, un ou une avec qui vous voudrez partager votre vie.

    Comme dans les films, la vie est faite de moments charnières. Et il n'y en a pas de plus importants que de rencontrer l'amour de sa vie.

    Et comme dans les films, un héros a besoin d'un vilain. Et vous êtes choyés, le monde en est rempli. Il y a du racisme, de l'homophobie et de la haine entre les classes sociales, entre les partis politiques et entre les religions.

    L'antisémitisme et l'islamophobie sont en hausse. Il n'y a pas de différence entre les victimes de discrimination, elles sont toutes victimes de haine. La seule réponse à plus de haine est plus d'humanité.

    Votez, protestez de façon pacifique, donnez une voix à ceux qui n'en ont pas.

    Aujourd'hui, vous vous engagez dans le chemin pour devenir la génération sur laquelle grandira la prochaine.

    Vous allez déterminer votre avenir, et j'espère qu'il sera fait de justice, de paix et qu'il connaîtra une fin hollywoodienne : vous courrez plus vite que le T-rex, vous attraperez le bandit, et une fois de temps en temps, comme E.T., vous retournerez à la maison [go home].

    Steven Spielberg
    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :