• Convoi humanitaire bombardé en Syrie: «Ni le régime ni les Russes ne pourront dire qu’il s’agit d’une erreur»

    Récit

    Convoi humanitaire bombardé en Syrie: «Ni le régime ni les Russes ne pourront dire qu’il s’agit d’une erreur»

    Par Luc Mathieu, Envoyé spécial à Gaziantep — 20 septembre 2016 à 09:03 LIEN

                        Un camion d'aide détruit à Uram al-Kubra, mardi matin. Photo Omar Haj Kadour. AFP    

    Au moins douze employés du Croissant rouge syrien ont été tués dans ce bombardement survenu dans la province d'Alep, quelques heures après la fin de la trêve.

    • Syrie: «Ni le régime ni les Russes ne pourront dire qu’il s’agit d’une erreur»

    La trêve en Syrie aura duré une semaine. Quelques heures après que la fin du cessez-le-feu a été annoncée par le régime de Bachar al-Assad, un convoi humanitaire de l’ONU et du Croissant rouge a été bombardé par l’aviation syrienne ou russe dans la province d’Alep. « Soyons clairs, si cette attaque visait délibérément des travailleurs humanitaires, elle relève du crime de guerre », a réagi Stephen O’Brien, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’ONU. Au moins douze employés et chauffeurs du Croissant rouge syrien ont été tués.

    Il était environ 22 heures, lundi, quand le convoi a été frappé. Les 31 camions transportaient de la farine et du matériel médical pour aider près de 80000 habitants des villages de la campagne de l’ouest d’Alep. Ils étaient partis des quartiers de la ville d’Alep contrôlés par le gouvernement syrien. Des photos et vidéos diffusés par le Croissant rouge et OCHA, le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, montrent les camions alors qu’ils viennent d’être chargés. Plusieurs sont ciglés «WFP» (World food program, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies).

    Autorisations nécessaires

    Le bombardement s’est produit à une dizaine de kilomètres, dans la ville d’Uram al-Kubra. C’est là que sont installés des hangars de stockage de l’aide humanitaire qui doit être distribuée ensuite dans les villages des environs contrôlés par la rébellion. Selon plusieurs témoignages, le convoi, alors à l’arrêt, a été visé deux fois. Les frappes ont détruit 18 des 31 camions, ainsi qu’un hangar situé à proximité. «Nous ne sommes pas sûr si ce sont des hélicoptères ou des avions qui sont intervenus en premier. Mais ce qui est sûr, c’est que la deuxième frappe venait d’un avion, et qu’elle était particulièrement précise», explique le directeur de l’ONG syrienne Shafak. Aucun groupe rebelle syrien ne dispose d’hélicoptère ou d’avion.

    Le convoi visé n’était pas l’un de ceux prévus par le plan américano-russe entré en vigueur lundi pour accompagner la trêve. Il était à l’inverse régulier et avait reçu les autorisations nécessaires de Damas. Une fois par mois, des camions du Croissant rouge syrien empruntaient la même route pour transporter du matériel humanitaire de différentes agences de l’ONU. «Cette fois, ni le régime ni les Russes ne pourront dire qu’il s’agit d’une erreur. Le centre de stockage était identifié. C’est impossible que les armées syrienne et russe ne l’aient pas su», explique le directeur de Shafak. «Notre indignation face à cette attaque est énorme. Le convoi était le résultat d’un long processus d’autorisation et de préparations pour venir en aide à des civils isolés», a confirmé Staffan de Mistura, l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie.

    Juste avant que le convoi soit bombardé, des frappes aériennes ont visé les quartiers est d’Alep contrôlés par la rébellion, où vivent plus de 250000 personnes, alors qu’elles avaient quasiment cessé depuis le début de la trêve, lundi 12 septembre. Une réunion sur la Syrie est prévue ce mardi aux Nations Unies.

    Luc Mathieu Envoyé spécial à Gaziantep

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :