• Daesh annonce la mort d'un de ses plus hauts dirigeants, Abou Mohamed al-Adnani

    Daesh annonce la mort d'un de ses plus hauts dirigeants,

    Abou Mohamed al-Adnani

     

    TERRORISME Le porte-parole de l'organisation a sans doute été tué lors d'une frappe de la coalition dans la province d'Alep...     LIEN

     

    Le porte-parole de Daesh, Abou Mohamed al-Adnani, a été tué dans des affrontements en Syrie.Le porte-parole de Daesh, Abou Mohamed al-Adnani, a été tué dans des affrontements en Syrie. - SITE GROUP

     

    P.B.

     

     

    Abou Mohamed al-Adnani était l’un des plus hauts dirigeants de Daesh, l’un de ses membres de la première heure, qui officiait comme porte-parole. Mardi, l’organisation terroriste a annoncé sa mort dans des affrontements dans la région d’Alep, en Syrie, via Amaq, son organe de propagande.

     

    Selon le communiqué, al-Adnani a été tué dans des opérations militaires alors qu’il réalisait une inspection des troupes. Amaq ne précise pas la date de sa mort ni les circonstances exactes. Mais Mardi soir, un responsable américain a indiqué à l’AFP qu’un chef de Daesh avait été visé par une frappe de la coalition internationale, sans préciser s’il s’agissait d’al-Adnani. « La coalition a mené une frappe aérienne à al-Bab (nord-est d’Alep) en Syrie visant un haut responsable de » Daesh, a déclaré ce responsable, sous couvert d’anonymat. « Nous sommes toujours en train d’évaluer les résultats de cette opération », a-t-il ajouté.

     

    Un compagnon de Zarqaoui

     

    Selon Rita Katz, directrice du SITE Intelligence Group, qui surveille les milieux djihadistes, « il s’agit d’un coup dur pour Daesh, surtout après la mort du leader militaire Omar Shishani (Omar le Tchétchène) ». Abou Mohamed al-Adnani n’était pas que le porte-parole de l’organisation. C’était également l’un de ses stratèges, qui avait établi le recours à des loups solitaires pour perpétrer des attentats contre l’Occident.

     

    Al-Adnani était « l’un des deux ou trois dirigeants restants de la génération d’Abou Moussab Al-Zarqaoui », le fondateur de Daesh, souligne Hassan Hassan, auteur du livre ISIS : Inside the Army of Terror. Il avait prêté allégeance à Zarqaoui, puis, après un séjour en prison, a fait de même auprès du leader actuel de Daesh et calife autoproclamé de l’État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :