• С'est la paille et la poutre: Erdogan dénonce la "répression" policière en France

    Recep Tayyip Erdogan

    С'est la paille et la poutre: Erdogan dénonce la "répression" policière en France

    © AP Photo/ Yasin Bulbul/Pool
    International
    22:41 30.05.2016(mis à jour 22:42 30.05.2016) URL courte

    Fâché contre la communauté internationale qui le critique pour réprimer toute manifestation antigouvernementale, le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé les actions de la police française contre les manifestants.

    Lundi, le chef de l'Etat turc s'est dit même "préoccupé" de la situation dans l'Hexagone en condamnant l'usage fait de la force par les services de l'ordre français lors des dernières manifestations contre le projet de loi travail, qui ont secoué la France le 26 mai.

    "Je condamne la violence exercée par la police française contre les gens qui usent de leur droit de manifester. Ils (les pays d'Europe, ndlr) nous avaient fait remarquer qu'ils étaient inquiets (de la situation en Turquie, ndlr). Eh bien, moi-aussi, je suis préoccupé par ce qui se passe en France", a indiqué avec ironie M.Erdogan.

    Outre la police française, le numéro un turc a critiqué les médias occidentaux pour ne pas couvrir suffisamment la "tension sociale" en France, selon lui.

    Le ministère turc des Affaires étrangères a suivi l'exemple du président. Ainsi, le porte-parole du ministère Tanju Bilgiç a exprimé sa profonde préoccupation, appelant la France à renoncer à "tout usage excessif de la force".

    Et tout ça ne poserait pas de problème si M.Erdogan n'était pas un leader extrêmement autoritaire qui réprime toute manifestation, arrête tout adversaire, envoie en prison toute personne qui l'insulte en fonction de son bon vouloir.

    Chewing gum, tweet, cours: pour quoi encore peut-on aller en prison en Turquie?
    © AFP 2016 Yasin Bulbul/Presidential Press Service
    D'après différentes données, environ 2.000 citoyens turcs, dont des femmes, font l'objet de procédures pénales pour offense à l'encontre d'Erdogan.

    Par ailleurs, il n'est pas nécessaire d'aller jusqu'à offenser le chef d'Etat turc pour se faire arrêter dans ce pays. M.Erdogan a initié les procédures judiciaires contre des chercheurs et académiciens pour avoir signé une pétition demandant d'arrêter l'opération militaire contre les Kurdes dans le sud-est du pays. Certains d'entre eux ont été arrêtés.

    Cela ne poserait pas de problème si des centaines de civils kurdes n'avaient pas été tués lors de cette opération dite antiterroriste.

     

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :