• Face à Donald Trump, même les journaux conservateurs choisissent Hillary Clinton

    Face à Donald Trump, même les journaux conservateurs choisissent Hillary Clinton

    Si le récent appel du "New York Times" à voter pour la candidate démocrate n'est pas une surprise, les prises de position d'autres journaux comme "USA Today" ou de quotidiens locaux plutôt conservateurs ont de quoi étonner.

    La candidate démocrate Hillary Clinton, le 29 septembre 2016 à Des Moines (Iowa).La candidate démocrate Hillary Clinton, le 29 septembre 2016 à Des Moines (Iowa). (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

    avatar
    franceinfoFrance Télévisions

    Mis à jour le 30/09/2016 | 14:37
    publié le 30/09/2016 | 12:51

    LIEN

    Il y a des soutiens attendus, et d'autres qui le sont beaucoup moins. Si le récent appel du prestigieux New York Times à voter pour Hillary Clinton n'est pas une surprise, les prises de position d'autres journaux comme USA Today ou des quotidiens locaux plutôt conservateurs ont de quoi étonner. A un peu plus d'un mois de l'élection présidentielle américaine, la candidate démocrate engrange les soutiens médiatiques au détriment de son rival Donald Trump.

    Le "New York Times" reste fidèle à sa ligne pro-démocrate

    "Son engagement de toute une vie pour résoudre les problèmes du monde réel qualifie Hillary Clinton pour cette fonction, et le pays doit la placer aux commandes", écrit le grand quotidien new-yorkais, qui a officialisé son soutien à la candidate démocrate le 24 septembre. Et même si Donald Trump est qualifié dans cet éditorial de "pire candidat présenté par un grand parti dans l'histoire moderne des Etats-Unis", cette prise de position est tout sauf une surprise.

    L'édito du New York Times s'inscrit dans une longue tradition de soutien au camp démocrate. Avant Hillary Clinton, le quotidien avait ainsi soutenu Barack Obama en 2012 et 2008, John Kerry en 2004, Al Gore en 2000, Bill Clinton en 1996 et 1992... Le dernier candidat républicain qu'il ait soutenu fut le général Dwight Eisenhower en 1952 puis en 1956.

    A l'autre bout du pays, en Californie, le Los Angeles Times a également pris fait et cause pour Hillary Clinton, l'imaginant en présidente "sobre, intelligente et pragmatique", tandis que Donald Trump serait "une catastrophe".

    "USA Today" s'engage pour la première fois de son histoire

    Fondé en 1982, le quotidien populaire USA Today n'avait, jusqu'à présent, jamais pris partie pour un candidat à la présidentielle. S'il se garde bien d'appeler clairement à voter pour Hillary Clinton, le journal a publié un éditorial cinglant contre Donald Trump. 

    Dans cet article, la rédaction explique avoir fait exceptionnellement une entorse à son principe car "cette année, l'un des candidats, le républicain Donald Trump, est, de l'avis unanime de l’équipe éditoriale, inapte au poste de président".

    Considérant le candidat républicain comme "dangereux", USA Today conclut ainsi son édito : "Quoi que vous fassiez, résistez aux sirènes d'un dangereux démagogue. Quoi qu’il arrive, votez. Mais pas pour Donald Trump."

    Des journaux conservateurs soutiennent Hillary Clinton... et perdent des lecteurs

    La défiance envers Donald Trump est telle que certains journaux conservateurs, qui soutiennent habituellement le clan républicain, se détournent du milliardaire. Mardi, le quotidien Arizona Republic a annoncé qu'il soutenait la candidature démocrate. Une première depuis sa fondation en 1890. 

    Le comité éditorial du journal considère que Donald Trump n'est pas qualifié pour être président. Il juge que si Hillary Clinton n'est pas sans défauts, elle est de loin un "meilleur choix". Mais à peine cette déclaration de soutien publiée, des lecteurs en colère ont inondé la rédaction d'e-mails furieux et beaucoup ont même résilié leur abonnement. Le journal a aussi reçu des menaces par téléphone, y compris une menace de mort.

    Comme le relève Rolling Stone (en anglais), d'autres quotidiens à tendance républicaine ont également refusé d'appeler à voter Trump. C'est notamment le cas du Cincinnati Enquirer, dans l'Ohio, qui, après près d'un siècle de soutien aux républicains, a écrit la semaine dernière que "Trump est un danger clair et présent pour notre pays"

    Le Dallas Morning News a lui aussi rompu avec une tradition vieille de 75 ans pour appeler à voter Clinton, la décrivant comme "la seule candidate sérieuse". Comme l'Arizona Republic, ces deux journaux ont également fait l'objet d'annulations d'abonnement en série.

    A lire aussi

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :