• Le « Brexit », une arme contre Podemos

    en Espagne

    LE MONDE | 25.06.2016 à 11h51 | Par Sandrine Morel (Madrid, correspondance)   LIEN

     
    Le conservateur Mariano Rajoy, chef du gouvernement intérimaire, vendredi 24 juin, à Madrid.

    Le « Brexit » contre Podemos.

    La plupart des partis politiques espagnols n’ont pas hésité à utiliser le vote britannique de sortie de l’Union européenne comme argument électoral, vendredi 24 juin, dernier jour de la campagne pour les élections législatives du dimanche 26 juin. Et la principale cible de leurs attaques a été le parti de la gauche anti-austérité Podemos, dont le « populisme » a été critiqué à la fois par le Parti populaire (PP, droite), le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et Ciudadanos (parti libéral et antinationaliste).

    Peu après l’annonce des résultats du référendum britannique, le chef du gouvernement espagnol intérimaire, le conservateur Mariano Rajoy, a glissé dans un discours institutionnel depuis le palais de la Moncloa, siège du gouvernement, que « ce n’est pas le moment d’ajouter des incertitudes » à la situation actuelle, défendant en filigrane le renouvellement de son mandat.

    « La croissance économique et la création d’emplois, l’équilibre de la balance extérieure et un système financier assaini nous permettront d’affronter cette décision avec une position solide, a-t-il ajouté. Une turbulence comme celle-ci, il y a quelques années, aurait pu nous précipiter vers la faillite ou un plan de sauvetage. »

    Il est difficile de prévoir les conséquences du « Brexit » sur le vote de dimanche. L’indice boursier espagnol a affiché vendredi la plus forte chute de son histoire, de 12,35 %, et les taux d’intérêt de la dette souveraine ont bondi. Or la crainte d’une contagion à l’Espagne,...

    L’accès à la totalité de l’article est protégé Déjà abonné ?

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • DIRECT. LIEN

    Brexit : deux sondages donnent la victoire du camp pro-européen

    Les bureaux de vote ont ouvert à 7 heures et fermeront à 22 heures, heure locale, jeudi (soit 23 heures, heure de Paris). Les résultats seront connus dans la nuit de jeudi à vendredi. 

    Des partisans du "Remain" militent pour le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne, à Londres, le 20 juin 2016. Des partisans du "Remain" militent pour le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne, à Londres, le 20 juin 2016.  (JUSTIN TALLIS / AFP)

    Carole Bélingard, Yann Thompson, Clément Parrot, Kocila Makdeche

    Mis à jour le 23/06/2016 | 15:58, publié le 23/06/2016 | 06:04

    Ce qu'il faut savoir

    Brexit or not Brexit ? Près de 46,5 millions d'électeurs britanniques sont appelés aux urnes, jeudi 23 juin, afin de se prononcer sur le maintien de leur pays dans l'Union européenne. Un scrutin aux multiples enjeux et au suspense indéniable : après avoir été en tête plusieurs jours, le camp du "Leave" est repassé derrière celui du "Remain" dans les sondages.

    L'institut Ipsos Mori pour le quotidien The Evening Standard indique à la mi-journée une victoire du camp pro-européen (52%, contre 48% pour le Brexit), tandis qu'une autre consultation, menée par Populus, sur Twitter, évoque un écart de 10 points, 55% contre 45%. 

      Un résultat incertain. Les bureaux de vote ont ouvert à 7 heures et fermeront à 22 heures, heure locale, soit respectivement 8 heures et 23 heures, heure française. Les sondages semblent, pour l'instant, incapables de prédire l'issue du scrutin. Des résultats partiels et les chiffres de la participation seront connus dans la nuit. Le résultat officiel sera proclamé vendredi après 7 heures, heure locale, c'est-à-dire 8 heures, heure de Paris. 

      Un chat à midi. Notre envoyé spécial Yann Thompson a répondu à vos questions, accompagné par un militant pro-Brexit et un autre opposé à la sortie de l'Union européenne, depuis un pub à Potton (Angleterre, Royaume-Uni).

      Une campagne marquée par l'assassinat de la députée Jo CoxLe vote se déroule une semaine, jour pour jour, après le meurtre de la députée travailliste Jo Cox, tuée par balles et à l'arme blanche alors qu'elle s'apprêtait à tenir sa permanence électorale dans sa circonscription de Birstall, près de Leeds. Agée de 41 ans, élue pour la première fois à Westminster en 2015, Jo Cox militait pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. 

      Des répercussions sur l'ensemble de l'Union européenne. Le scrutin aura des implications importantes pour l'UE. En cas de Brexit, il est probable que Londres et Bruxelles s'engagent dans plusieurs années de négociations sur un "divorce" forcément complexe.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • DIRECT.    LIEN

    Allemagne : un homme abattu après avoir attaqué un cinéma, à Viernheim, à 70 km de Francfort

    Selon la presse allemande, un homme a tiré sur les spectateurs, faisant au moins 25 blessés. 

    Un homme a ouvert le feu dans un cinéma, à Viernheim, en Allemagne, jeudi 23 juin 2016. Un homme a ouvert le feu dans un cinéma, à Viernheim, en Allemagne, jeudi 23 juin 2016.  (GOOGLE MAPS)

    Francetv info

    Mis à jour le 23/06/2016 | 17:22, publié le 23/06/2016 | 16:44

    Ce qu'il faut savoir

    A Viernheim, à 70 km au sud de Francfort, un homme armé et masqué a fait irruption dans un cinéma, vers 15 heures, rapporte le journal Bild (lien en allemand), jeudi 23 juin.

    Alors que la presse allemande avait fait état de plusieurs blessés, un porte-parole de la police a annoncé qu'il n'y avait pas de victime, à l'antenne de la chaîne N-TV. Ce dernier a par ailleurs indiqué que le tireur a été abattu par des membres de l'unité d'élite de la police, qui avait rapidement encerclé le complexe. L'homme s'était d'abord retranché dans le cinéma, avant que la police n'intervienne. 

    Selon Bild, l'homme était équipé d'un "pistolet d'alarme".

    Retrouvez ici l'intégralité de notre live #VIERNHEIM

    17h12 : L'homme masqué, qui a fait plusieurs blessés dans un cinéma à Viernheim, est mort, indique le ministère de l'Intérieur allemand.

    16h54 : Selon Bild et Die Welt, le tireur a fait usage de gaz lacrymogènes, qui seraient à l'origine des blessés. Bild annonce également que le tireur a été interpellé.

    16h53 : Selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung (en allemand), l'homme, "lourdement armé", serait entré dans le bâtiment vers 15 heures. Selon des témoins, il aurait ouvert le feu et fait plusieurs blessés.

    16h47 : La fusillade s'est déroulée dans la ville de Viernheim, à 70 kilomètres de Francfort.

    16h45 : Selon le Frankfurt Allgemeine (en allemand), le tireur aurait pris des otages. Des bilans contradictoires sur le nombre de blessés sont évoqués par les médias allemands. Selon les premiers chiffres donnés, la fusillade aurait fait entre 25 et 50 blessés.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Violents orages dans le Nord-Ouest

    dès ce soir

    Retour à la liste

    Article publié le 22/06/2016      LIEN

    Depuis hier, le flux de Sud-Ouest provoque une envolée des températures. D'abord sur la moitié Sud lors de la journée de mardi, et désormais l'ensemble du pays à partir d'aujourd'hui, avec des pointes locales à près de 35° en Aquitaine, et 30° en région Parisienne. Mais cet air chaud est particulièrement instable. Dès lors, à partir de la fin d'après-midi et surtout ce soir, de très violents orages devraient se développer sur les départements longeant les côtes de la Manche.

    Les premières grosses cellules orageuses vont éclore aux alentours de 16-17h, des Côtes d'Armor à la Seine-Maritime. Ils vont rapidement se mutliplier pour devenir véritablement puissants. D'ici minuit, l'ensemble des départements compris entre le Nord de la Bretagne et le Pas de Calais, en passant par la Normandie subiront les méfaits de ces orages, qui pourraient s'accompagner parfois de très grosse grêle (supérieure à 5cm), de violentes bourrasques de vent localement supérieures à 100km/h, ainsi que des pluies dilluviennes (plus de 30 à 40mm en une heure) pouvant provoquer des inondations locales. La région Parisienne devrait être en partie épargnée, seuls les départements des Yvelines et du Val d'Oise pourraient être partiellement touchés. Ces orages s'évacueront ensuite en début de nuit vers la Belgique.

    Première salve orageuse ce soir - analyse de la situation à 21h (Modèle Arome - Météociel/Météo-France)

    Malheureusement, une seconde salve, toute aussi active est envisagée dès le début de nuit, par le Sud de la Bretagne et les Pays de la Loire. Cet axe orageux va poursuivre sa route tout au long de la nuit en traversant ces même régions déjà concernées précédemment, avant de s'évacuer de nouveau vers la Belgique en début de matinée de jeudi. Nous attendons sous ce second passage orageux de nouvelles violentes rafales de vent, ainsi que de fortes pluies venant s'ajouter à celles déjà tombées quelques heures auparavant.

    Seconde salve orageuse cette nuit - analyse de la situation à 04h du matin (Modèle Arome - Météociel/Météo-France)

    Pour cette situation à risque, 13 départements du Nord-Ouest ont été placés en vigilance orange pour ce soir et la nuit prochaine.

    La situation sera aussi à surveiller pour la fin d'après-midi et la soirée de demain. De nouveaux violents orages pourraient venir se développer, toujours sur ces mêmes régions, principalement entre Normandie, Picardie et Nord-Pas-de-Calais. Des détails seront donnés très prochainement. Vous pouvez en attendant suivre la situation via nos cartes d'observations >>> .

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • France: volte-face du gouvernement, les syndicats vont finalement manifester

     

    media
    Conférence de presse de Philippe Martinez (CGT) et de Jean-Claude Mailly (FO), le 22 juin à Montreuil. REUTERS/Baz Ratner

     

    Ce mercredi 22 juin, les syndicats opposés à la loi Travail ont finalement « obtenu le droit » de manifester jeudi à Paris « sur un parcours proposé par le ministre de l'Intérieur », depuis la place de la Bastille jusqu'au bassin de l'Arsenal, a annoncé mercredi le leader de la CGT, Philippe Martinez, lors d'une conférence de presse.

     

    Le gouvernement français a finalement autorisé une manifestation organisée ce jeudi 23 juin à Paris par les syndicats opposés à une réforme du droit du travail, après l'avoir interdite dans la matinée, selon des sources syndicales. Cette manifestation se déroulera « sur un parcours proposé par le ministre de l'Intérieur » de 1,6 kilomètre aux abords de la place de la Bastille, ont précisé lors d'une conférence de presse des dirigeants syndicaux, peu après une rencontre avec le ministre Bernard Cazeneuve.

     

    Le cortège partira de la place puis fera le tour du bassin de l'Arsenal, avant de retourner à Bastille, a précisé Jean-Claude Mailly (FO), tout en annonçant qu'une « réunion » se tiendrait ce mercredi 22 juin « après-midi à la préfecture sur toutes les modalités pratiques de la manifestation ».

     

    Un rendez-vous avec François Hollande pour sortir de « l'impasse »

     

    « Le service d'ordre sera renforcé », a dit Philippe Martinez, le leader de la CGT qui a souligné « une victoire pour les syndicats et la démocratie ». L'intersyndicale FO, CGT, FSU, Solidaires, Unef, Unl, Fidl, demande à être reçue par François Hollande qui « n'a pas d'autre issue pour sortir de cette impasse ».

     

     

    Jusque là, aucune manifestation organisée à Paris par des syndicats n'avait été interdite depuis celle du 8 février 1962, à la fin de la guerre d'Algérie, qui avait néanmoins eu lieu et s'était soldée par la mort de neuf personnes au métro Charonne.

     

    (Avec AFP)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Euro 2016

    Violence L'UEFA poursuit la Turquie

    et la Croatie

    Le 18/06/2016 à 12:32:00 | LIEN
     
    L'UEFA a décidé de poursuivre les fédérations turques et croates après les incidents qui ont eu lieu pendant la rencontre entre les deux équipes du groupe D. Les sanctions devraient tomber lundi.
     
    Football - Euro - L'UEFA a décidé de poursuivre les fédérations turques et croates.  (MOUNIC ALAIN/L'Equipe)

    L'UEFA a décidé de poursuivre les fédérations turques et croates. (MOUNIC ALAIN/L'Equipe)

    Les fédérations de Croatie et Turquie connaîtront lundi les sanctions de l'UEFA qui les poursuit pour les incidents causés vendredi par certains de leurs fans dans les stades de l'Euro-2016 à Saint-Etienne et à Nice, a indiqué samedi l'instance européenne du football.

    La Croatie est poursuivie pour usage de fumigènes, jets de projectiles, troubles en tribunes et comportement raciste de certains de ses supporters à Saint-Etienne. La Turquie est visée pour usage de fumigènes, lancer de projectiles et invasion du terrain à Nice. Dans un cas similaire, l'UEFA a infligé une suspension avec sursis de l'Euro à la Russie.

    INFOS

    CROATIE
    CROATIE
    Dernier match : Ven. 17/06 REP. TCHEQUE 2-2 CROATIE
    Prochain match : Mar. 21/06 CROATIE / ESPAGNE
    REP. TCHEQUE
    REP. TCHEQUE
    Dernier match : Ven. 17/06 REP. TCHEQUE 2-2 CROATIE
    Prochain match : Mar. 21/06 REP. TCHEQUE / TURQUIE
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    La deuxième boîte noire de l’Airbus d’EgyptAir a été récupéré

    LE MONDE ECONOMIE | 17.06.2016 à 12h33 • Mis à jour le 17.06.2016 à 14h27 | Par Guy Dutheil

    LIEN

     
    Hommage aux disparus du vol MS804 d’Egyptair, au Caire, le 26 mai 2016.

    La commisssion d’enquête égyptienne a annoncé vendredi 17 juin avoir repêché la deuxième boîte noire de l’Airbus A320 d’Egyptair qui s’est abîmé en Méditerranée le 19 mai, avec 66 personnes à bord dont 15 Français. La veille, c’est la première boîte noire qui avait été remontée à la surface. Pour la commission c’est une grande victoire et un vrai soulagement : les deux boîtes noires devaient cesser d’émettre à partir du 24 juin.

     

    Le Flight Data Recorder (FDR), repêché ce jour, mémorise tous les paramètres du vol sur vingt-cinq heures. Il « a été repêché en plusieurs morceaux » mais les équipes de recherches affirment avoir pu récupérer « la partie la plus importante, qui contient la mémoire de l’appareil ». La veille c’est la Cockpit Voice Recorder (CVR), qui enregistre tous les sons, et pas seulement les voix, à l’intérieur du cockpit, qu’avait récupéré les enquêteurs. Elle peut contenir jusqu’à deux heures d’enregistrement.

    Au terme de près d’un mois de recherches, la commission d’enquête égyptienne a annoncé, jeudi 16 juin, avoir récupéré une des deux boîtes noires Elle contient l’enregistrement des sons à l’intérieur du cockpit. Selon l’équipe de recherche, l’appareil « a été retrouvé en morceaux ». Toutefois, ont fait savoir les autorités égyptiennes, elles ont pu « récupérer la partie qui contient la mémoire de l’appareil et qui est la partie la plus importante de l’enregistreur », où se trouvent notamment les conversations entre le commandant de bord et son copilote.

    Cette découverte fait suite à la localisation de morceaux de la carlingue. Mercredi 15 juin, un robot sous-marin avait photographié des débris au large des côtes égyptiennes. Des morceaux seraient éparpillés sur plusieurs sites. « Il ne s’agit pour l’heure que de petits fragments de l’appareil, que le robot a repérés hier soir dans son opération de ratissage qu’il mène jour et nuit », a indiqué, sous couvert d’anonymat, une source proche de l’enquête. Ils reposeraient par 3 000 mètres de fond à 290 kilomètres des côtes entre la Crête et l’Egypte. Pour l’heure, « les premières photos des débris » prises par le robot « ne permettent pas d’établir un quelconque scénario de l’accident ».

    Lire aussi :   Au Caire, les familles des passagers du vol MS804 d’EgyptAir en colère contre les autorités

    La récupération de l’enregistreur des voix et des sons est une avancée majeure pour la compréhension des causes de l’accident. Les enquêteurs vont pouvoir écouter les échanges entre les deux pilotes jusqu’au crash. S’il y a eu une explosion avant la disparition de l’appareil, ils pourraient aussi l’entendre. Le vol MS 804 d’Egyptair, qui avait décollé de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle le 16 mai peu après 23 heures, avait brusquement disparu des écrans radars alors qu’il venait d’entrer dans l’espace aérien égyptien. Dans les jours qui avaient suivi, les autorités, notamment égyptiennes, avaient semblé privilégier la thèse de l’attentat. Avant qu’on perde sa trace, l’avion volait à une altitude de 37 000 pieds (un peu plus de 11 kilomètres) et se trouvait entre 48 et 64 kilomètres des côtes égyptiennes.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Crash du vol d’EgyptAir :

    une boîte noire de l’avion récupérée

    Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 16.06.2016 à 15h39 • Mis à jour le 16.06.2016 à 16h51

    LIEN

    Lors des recherches de la carlingue de l’avion le 22 mai 2016.

    Le mystère sur les causes de l’accident de l’avion d’EgyptAir qui reliait Paris au Caire dans la nuit du 18 au 19 mai pourrait s’éclaircir d’ici peu. L’une des boîtes noires de l’appareil, qui s’est abîmé en mer Méditerranée, a été récupérée, a annoncé, jeudi 16 juin, la commission d’enquête égyptienne.

    Cet équipement, qui enregistre les conversations du cockpit, a été « retrouvé en morceaux », a rapporté la commission. Mais « la partie qui contient la mémoire de l’appareil, et qui est la partie la plus importante de l’enregistreur », a pu en être extraite. Le parquet égyptien a donné l’ordre de confer la boîte noire à un comité technique « pour récupérer et analyser les conversations », selon le communiqué de la commission.

    Lire aussi :   Ce que l’on sait de l’avion d’EgyptAir disparu entre Paris et Le Caire

    La deuxième boîte noire introuvable

    L’enregistreur de voix, qui fonctionne comme un magnétophone, contient jusqu’à deux heures de conversation : voix du commandant de bord et du copilote ; communications entre le cockpit, le chef de cabine et les hôtesses et stewards ; mais aussi bruits d’ambiance dans l’avion. Si les enregistrements sont exploitables, ils pourraient permettre d’éclairer ce qu’il s’est passé, le contact avec l’avion ayant été perdu avec les contrôleurs peu avant sa sortie de l’espace aérien grec. Ses derniers mouvements enregistrés sont deux virages brutaux et une chute de 22 000 pieds avant sa disparition des écrans radars, à 280 kilomètres des côtes égyptiennes.

    L’enregistreur de données, l’autre boîte noire de l’appareil, demeure, lui, introuvable. Il contient le relevé, seconde par seconde, de tous les paramètres sur une durée de vingt-cinq heures de vol : vitesses, altitudes, augmentations de puissance des moteurs, inclinaisons, trajectoires, etc. Le temps est compté pour le retrouver, sa durée d’émission en cas d’immersion étant d’environ un mois. Selon la commission d’enquête, il devrait cesser d’émettre le 24 juin.

    Des débris localisés

    Mercredi, des débris de la carlingue de l’avion avaient été localisés sur « plusieurs sites », avait rapporté la commission. Ils ont été photographiés par un robot sous-marin qui explore, depuis le 9 juin, la zone où s’est abîmé l’avion. « Il ne s’agit pour l’heure que de petits fragments de l’appareil que le robot a repérés hier soir au cours de l’opération de ratissage qu’il mène jour et nuit », a expliqué, sous couvert de l’anonymat, une source proche de l’enquête.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Mercredi 15 juin 2016

    MÉTÉO

    De très fortes pluies cette nuit et demain sur nos départements

    La nuit s'annonce orageuse sur le Sud-Est de la France. Archives le DL / Norbert FALCO La nuit s'annonce orageuse sur le Sud-Est de la France. Archives le DL / Norbert FALCO

    Des pluies très abondantes devraient s'amorcer dès la nuit de mercredi à jeudi.

    Dans un communiqué, Meteonews avertit d'une "perturbation très pluvieuse sur le quart Sud-Est" de la France. Débutant autour de la Provence dans la nuit de mercredi à jeudi, l'épisode devrait remonter "progressivement vers la moyenne vallée du Rhône". 

    "Ces pluies copieuses se généraliseront à toute la vallée du Rhône jeudi matin, et finiront par gagner l'ensemble des Préalpes (du sud vers le nord) en cours d'après-midi", indique l'institut météorologique. "Toutes ces régions recevront entre 20 et 40 millimètres au nord (Rhône Alpes), mais jusqu'à 40 ou 60 millimètres plus au sud (Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Drôme ou Alpes-de-Haute-Provence). 

    Aucun département alpin n'est épargné par ces précipitations.

    Conditions orageuses et risque de grêle

    Météo France confirme l'étendue des précipitations prédites par Meteonews, alertant sur un risque de grêle sur le Vaucluse, la Drôme et l'est de l'Ardèche dans la nuit de mercredi à jeudi.

    Les conditions, qui s'annoncent orageuses, incitent à la prudence. Meteonews précise : "Des phénomènes d'accumulation pourront se produire en quelques heures par endroits, pouvant rendre la criculation dangereuse localement". 

    La perturbation risque de se maintenir jusque dans la nuit de jeudi à vendredi, "avec encore des cumuls conséquents", de 20 à 40 millimètres.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • <script src="//platform.twitter.com/widgets.js"></script>

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique