• EN DIRECT. Intempéries : les établissements scolaires fermés mercredi dans le Loiret

    Ch.G. (avec AFP) | 31 Mai 2016, 16h09 | MAJ : 31 Mai 2016, 17h04   LIEN
      A proximité d'Orléans (Loiret), mardi. Une voiture circule sur une route inondée.

    A proximité d'Orléans (Loiret), mardi. Une voiture circule sur une route inondée.

                       AFP/Guillaume Souvant

    Les intempéries ont des conséquences sérieuses ce mardi. Si la pluie et les inondations refluent en partie dans le Nord du pays, le Centre et la Seine-et-Marne connaissent une situation délicate.

     

    En Essonne de nombreuses routes sont coupées.

    Depuis la mi-journée, le département du Loiret est placé en vigilance rouge aux inondations. Les difficultés, notamment de circulation, sont nombreuses dansl les départements où perdure une alerte météo. 

     

    >>>> Suivez en direct les événements de la journée

     

    16h51. Intempéries dans le Loiret: suspension des cours dans tous les établissements scolaires mercredi. Tous les transports scolaires sont suspendus.

    Meung-sur-Loire (Loiret), le 31 mai. De nombreuses routes sont coupées par les inondations. – AFP / Guillaume Souvant Meung-sur-Loire (Loiret), le 31 mai. De nombreuses routes sont coupées par les inondations.
    AFP / Guillaume Souvant

     

    16h20. 46 enfants évacués à Palaiseau (Essonne). La Maison d’enfants à caractère social (MECS) de Palaiseau a été inondée ce mardi. «L’évacuation des 46 enfants a lieu en ce moment, déclarait-on ce mardi après-midi au sein du conseil départemental. Ils ne pourront pas réintégrer les locaux avant au moins 3 semaines à cause des dégâts matériels.» Des gîtes sont recherchés pour héberger les enfants et éducateurs à partir de ce mardi soir. Un site à Chamarande a été identifié. «Le département met à disposition minibus et chauffeurs pour aider au transport des enfants, et des bureaux dans la plate-forme sociale de Palaiseau avec ordinateurs et connexion Internet», continue l’instance départementale.

     

    16 heures. Seuls les départements de Seine-et-Marne et du Loir-et-Cher restent en alerte orange. Le Loiret reste lui en alerte rouge. 

     

    Fortes : l'équivalent d'1 mois de précipitations relevés en 24h dans les départements en alerte.

     

     

     

    15h30. A Gif-sur Yvette (Essonne), un collège évacué à cause des intempéries. Pas de cours ce mardi après-midi… même de natation. Le conseil départemental de l’Essonne a pris la décision de fermer en début d’après-midi le collège Juliette-Adam, à Gif-sur-Yvette. L’établissement est victime de la montée des eaux de l’Yvette.«Les enfants resteront dans la salle polyvalente La Terrasse à proximité de l’établissement», indique-t-on au département.

     

    14h30. La Sauldre en orange. La vigilance reste orange le long de la Sauldre. La «crue en cours (peut) devenir importante compte tenu des pluies attendues», estime Vigicrues, l'organisme en charge de la surveillance des niveaux des cours d'eau.

     

    14h15. Moins de pluie dans le Centre. Météo France assure que «les pluies vont continuer de circuler sur la région dans les prochaines heures, encore souvent soutenues sur une grande partie sud de la région dans un premier temps, et aussi l'Est du Loiret. Les pluies faiblissent progressivement par le nord-ouest, plus tardivement vers le sud de la région».

     

    14 heures. 7 départements en alerte. Météo France maintient en alerte 7 départements. Le Loiret est en alerte rouge pluie et inondation. L'Indre-et-Loire, l'Indre et le Cher sont en alerte orange pluie et inondation. Le Loir-et-Cher, la Seine-et-Marne et le Pas-de-Calais sont en alerte orange inondation.

     

     –

     

     

    13h45. La pluie des dernières 24 heures. Cette carte de relevé pluviométrique des dernières 24 heures fournie par Météociel montre l'intensité des précipitations dans les régions placées en alerte par Météo France.

     

     –

     

    13h30. Plan communal de sauvegarde. Sept communes de l'agglomération d'Orléans (Loiret) déclenchent leur plan communal de sauvegarde : Saint-Jean-le-Blanc, Saint-Denis-en-Val, Saint-Cyr-en-Val, Ormes, Semoy, Mardié et Saint-Jean-de-Braye, selon «la République». Ce plan consiste en une mobilisation des services et une ouverture d'hébergements.

     

    13h15. Nombreuses routes coupées. Dans le Loiret, 19 routes sont bloquées et 18 sont «très difficilement praticables». L'autoroute A10 est coupée depuis 9 heures. 

     

    13 heures. 4 500 interventions de pompiers. Entre lundi soir et mardi matin, les pompiers sont intervenus plus de 4 500 fois, selon le ministère de l'Intérieur. Pour l'essentiel il s'agit de caves inondées ou des plafonds effondrés.

     

    12h30. Une «crue exceptionnelle». Le bassin du Loing connaît une «crue exceptionnelle» avec des niveaux parfois supérieurs à ceux de la crue historique de 1910, détaille Vigicrues, l'organisme en charge de la surveillance des niveaux des cours d'eau.

     

    12 heures. Le Loiret en vigilance rouge. Météo France place le Loiret en vigilance rouge pluie et inondation.

     

     

     

     

     
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Orages : 26 départements du nord de la France en vigilance orange

    Le Monde.fr avec AFP | 30.05.2016 à 07h30 • Mis à jour le 30.05.2016 à 17h20   LIEN

    Ce sont dorénavant vingt-six départements du nord de la France qui sont placés en vigilance orange, de fortes pluies étant prévues lundi 30 et mardi 31 mai, a prévenu, lundi après-midi, Météo France. Quatre nouveaux départements ont été ajoutés à une liste de 22 établie lundi matin. L’épisode doit se prolonger la nuit prochaine et demain jusqu’en début d’après-midi.

    « Vu le niveau déjà élevé de certains cours d’eau et la saturation des sols », Météo France recommande la plus grande prudence, notamment sur les routes.

    • Quels sont les départements concernés ?

    Les départements d’Ile-de-France et ceux du Nord-Pas-de-Calais-Picardie sont concernés, ainsi que les Ardennes, l’Aube, le Cher, l’Indre, le Loir-et-Cher, le Loiret, la Marne, la Nièvre et l’Yonne. Y ont été ajouté un peu plus tard dans la journée l’Eure, la Seine-Maritime, l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire.

    La vigilance orange a, en revanche, été levée dans la matinée pour la Vendée. L’alerte pour « orages et pluie-inondation » avait également été levée un peu plus tôt, en Loire-Atlantique, dans le Maine-et-Loire, la Sarthe, les Deux-Sèvres et la Vienne.

    • A quels niveaux de précipitations faut-il s’attendre ?

    Les cumuls de pluie attendus sont de l’ordre de 40 mm à 60 mm, avec localement des pics allant jusqu’à 80 mm, selon Météo France.

    Lundi, « les premières pluies soutenues, parfois orageuses, concerneront la Champagne-Ardenne, l’est de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais, précise le bulletin météorologique. Dans la soirée, elles toucheront progressivement l’Ile-de-France, la région Centre et l’ouest de la Bourgogne ». La fin de la vigilance orange pour cette épisode de fortes pluies est prévue mardi à 16 heures.

    • Quel est l’impact des orages ?

    Samedi après-midi à Paris, ville qui n’était pourtant pas placée en alerte orange, onze personnes, dont huit enfants de 7 à 8 ans qui fêtaient un anniversaire, ont été blessées par la foudre, dont une grièvement, au parc Monceau, dans le 8e arrondissement, frappé par un violent orage. Quelques villes avaient fermé leurs parcs et jardins ce week-end à l’instar de Nantes ou du Mans, et plusieurs manifestations ont été annulées par précaution ou interrompues par la pluie.

    Un enfant de 3 ans est mort dimanche dans l’Yonne, dans le sous-sol du pavillon familial inondé. Vendredi soir, des orages de grêle avaient déjà touché les départements de la Charente et de l’Yonne, provoquant des dégâts dans les vignobles de Cognac et de Chablis. La FNSEA a réclamé lundi la proclamation de l’état de catastrophe naturelle pour permettre aux vignerons dont les domaines ont été affectés de surmonter les pertes qui en découlent.

    D’autres averses de grêle, très localisées, ainsi que de très nombreuses inondations en raison des pluies importantes, ont également frappé quelques régions de l’Ouest, de la Seine-Maritime à la Vendée. La grêle a principalement touché la Loire-Atlantique, où 400 interventions ont été dénombrées samedi par les sapeurs-pompiers.



    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Grève à la SNCF : la CFDT lève son préavis, l'UNSA le maintient

    30 Mai 2016, 14h39 | MAJ : 30 Mai 2016, 14h33  LIEN
        La CFDT, l'un des quatre syndicats SNCF qui avaient appelé à la grève à partir de mardi, a levé son préavis, a-t-elle annoncé lundi lors d'une conférence de presse.

    La CFDT, l'un des quatre syndicats SNCF qui avaient appelé à la grève à partir de mardi, a levé son préavis, a-t-elle annoncé lundi lors d'une conférence de presse.

    (AFP/CHARLY TRIBALLEAU.)

    La CFDT, l'un des quatre syndicats qui avaient appelé à la grève, a décidé lundi de lèver son préavis mais l'Unsa précise qu'elle va maintenir son mouvement à partir de mardi soir, malgré les nouvelles propositions pour réorganiser le travail des cheminots, a annoncé le deuxième syndicat du groupe ferroviaire.

     
    ACTUALITÉ DES MARQUES

    C’est mieux avec de la batterie !

    Le smartphone champion de l’endurance par ASUS.

     

    La CFDT juge que «le point d'équilibre est atteint», à l'issue d'une réunion de négociation «qui s'est tenue samedi» et qui, selon elle, a permis d'écarter «les propositions de remise en cause globale de l'encadrement des repos des personnels roulants».

     

    Pour peser sur les négociations, deux autres syndicats représentatifs de la SNCF (CGT et SUD ) menacent également d'une grève reconductible à compter de mardi 19 heures. La CGT-Cheminots et SUD-Rail y ont joint la revendication du retrait de la loi travail. 

     

    Un projet d'accord complet sur le temps de travail pour le 6 juin

     

    La direction de la SNCF, qui veut aboutir avant l'Euro de football dont elle est le transporteur officiel, n'avait pas convaincu vendredi les organisations. Et les discussions se sont poursuivies de façon informelle au cours du week-end, y compris avec le Secrétariat d'Etat aux transports. Dans le «relevé de décisions», consulté lundi, un pas est fait vers les syndicats en matière d'encadrement des repos hebdomadaires des conducteurs. En effet, le texte ne mentionne pas d'assouplissement à la règle dite du «19-6», qui impose de ne pas travailler après 19 heures la veille d'un repos hebdomadaire et de ne pas redémarrer sa semaine de travail avant 6 heures.

     

    En revanche, il prévoit dans ses dispositions communes que le régime de travail peut être modifié par accord dérogatoire lorsque «des conditions économiques locales ou sectorielles particulières le justifient», dans le respect des dispositions minimales prévues au niveau de la branche.

     

    Au niveau de la branche, les discussions engagées depuis fin 2013 pour bâtir une convention collective commune aux salariés du rail (SNCF et privé) sont désormais considérées comme terminées par l'UTP (Union des Transports publics et ferroviaires, qui regroupe la SNCF et ses concurrents privés). L'UTP doit transmettre mardi aux syndicats un projet d'accord, ouvert à signature jusqu'au 8 juin.

     

    Côté SNCF, la direction doit proposer un projet d'accord complet sur le temps de travail pour le 6 juin.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • SNCF : le trafic reprend en gare

    de Paris-Montparnasse

    LE MONDE | 29.05.2016 à 09h26 • Mis à jour le 29.05.2016 à 11h47 LIEN

     

    Après plus de deux heures d’interruption totale, le trafic des trains reprend progressivement, dimanche 29 mai, en gare de Montparnasse à Paris, a fait savoir la SNCF. Aucun train ne circulait au départ ni à l’arrivée de la gare parisienne depuis 8 h 40 en raison d’une panne probablement liée aux orages de la veille, selon le groupe.

    Au total, six trains grandes lignes (TGV et Intercités) au départ de la gare Montparnasse ont subi des retards en raison de cette panne et deux autres trains en direction de la gare avaient été temporairement bloqués en amont. L’incident technique a également affecté un certain nombre de trains de banlieue au départ et en direction de Montparnasse.

    Composant électronique défectueux

    Un porte-parole de la SNCF a expliqué qu’un composant électronique défectueux des installations de contrôle des équipements de voie de la gare avait été notamment changé par des techniciens de SNCF Réseau, permettant le redémarrage graduel du trafic.

    Les utilisateurs des trains grandes lignes qui auront subi des retards de plus de trente minutes pourront bénéficier d’une indemnisation partielle via la garantie voyage de la SNCF, étant donné que la panne concernait des installations du groupe, a-t-il souligné.

    Vendredi soir, un autre problème technique concernant le système d’aiguillage près de Tours avait entraîné de fortes perturbations sur la ligne Paris-Bordeaux et bloqué des milliers de voyageurs pendant plusieurs heures. Toutefois, le caractère de la panne à Paris-Montparnasse dimanche n’est « pas du tout » le même que vendredi soir (une panne informatique « rarissime » du système de commande des aiguillages), a précisé le porte-parole.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Orages : alerte orange dans une dizaine de départements

    Le Monde.fr avec AFP | 28.05.2016 à 12h07    LIEN

    Une vingtaine de départements ont été placés en vigilance orange en raison d’un risque d’orages violents. Une vingtaine de départements ont été placés en vigilance orange en raison d’un risque d’orages violents. Flickr / ComputerHotline

    Météo France a placé les régions Auvergne, Midi-Pyrénées ainsi que sept départements proches en alerte orange en raison d’un risque d’orages qui pourront être « localement violents » entre samedi 28 mai dans l’après-midi et dimanche matin.

    « Après un beau début de journée, des orages vont se déclencher en cours d’après-midi du Sud-Ouest au Lyonnais et se généraliser en soirée. Ils devraient être localement violents, accompagnés de grêle et pourront donner de fortes intensités de précipitations », explique Météo France.

    « Cet événement ne présente pas un caractère hautement exceptionnel », tempère l’agence, mais « justifie une vigilance toute particulière ». Outre les régions Midi-Pyrénées et Auvergne, l’alerte concerne les départements de l’Aude, la Corrèze, la Dordogne, la Loire, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques et du Rhône.



    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Participation en forte hausse en pour le second tour historique de la présidentielle. L'Europe regarde. Ciel radieux.      LIEN

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Météo. Risque d'orages violents. 29 départements en vigilance orange,

    du Nord à la Gironde

    Prudence, samedi 21 mai 2016. Météo France a placé 29 départements en vigilance orange pour des orages violents, de la Gironde au Nord en passant par la Seine-Maritime et l'Eure.     

    LIEN Mise à jour : 21/05/2016 à 19:19 par La Rédaction

     

    Des orages sont attendus tout le week-end en Normandie (photo d'illustration ©JB/Normandie-actu)Des orages, parfois violents, sont annoncés en Normandie, notamment dans la soirée du samedi 21 mai 2016. (Photo d'illustration ©JB/Normandie-actu)

    Une large bande, de la Gironde au Nord-Pas-de-Calais a été placée en vigilance orange par Météo France, samedi 21 mai 2016. En tout, 29 départements font l’objet d’une alerte, pour de « très forts orages », de la grêle et des vents violents. En Normandie, deux départements, l’Eure et la Seine-Maritime, ont été placés en vigilance orange. Le bulletin d’alerte orange a été émis samedi midi, courant jusqu’à dimanche matin, 6h. Les premiers orages « concerneront la Gironde la Sarthe, progressivement ils se décaleront vers le Poitou-Charente, le Centre, l’Ile-de-France, la Normandie, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais dans la nuit », estiment les prévisionnistes. « Localement certains de ces orages seront accompagnés de grêle, de violentes rafales de vent et de fortes pluies ».

    Les prévisions en Normandie :
    • Les orages sont attendus dès la fin d’après-midi, samedi 21 mai 2016, en Seine-Maritime, dans l’Eure et dans l’est du Calvados et de l’Orne.
    • Ils devraient s’intensifier en soirée, avec des rafales de vent jusqu’à 85 km/h.
    • Les orages pourraient être accompagnés localement de phénomènes violents à savoir grêle, violentes rafales et forts cumuls de précipitations, estiment les prévisionnistes.

    29 départements ont été placés en vigilance orange, pour des orages, de la grêle et/ou des vents violents. (© Météo France)29 départements ont été placés en vigilance orange, pour des orages, de la grêle et/ou des vents violents. (© Météo France)

    Seine-Maritime et Eure en vigilance orange

    La soirée du samedi 21 mai 2016 s’annonce donc électrique en Seine-Maritime, et dans l’Eure. Le Calvados, l’Orne et la Manche sont en vigilance jaune. La météo devrait être agitée samedi soir, mais aussi dimanche. Pour l’heure la vigilance de Météo France est active entre samedi 21 mai 2016 à 19h et dimanche 22 mai 2016 à 6h.
    Prudence du Nord au Sud-Ouest de la France. Météo France a placé samedi 21 mai 2016 29 départements en alerte orange aux orages. Cette alerte court jusqu’à dimanche 22 mai 2016, à 6 heures. Elle concerne l’ensemble du Nord-Pas-de-Calais, de la Picardie, de l’Ile-de-France, de la Normandie, et du Centre, la Sarthe, Poitou-Charentes, la Haute-Vienne, la Dordogne et la Gironde.

    Des rafales à 100 voire 110 km/h

    Météo France met en garde contre « des phénomènes violents (grêle, rafales de vent, fortes pluies )». Keraunos, l’observatoire français des tornades et orages violents, anticipe des orages qui progresseront lentement d’est en ouest. « Ces orages, d’abord isolés puis progressivement plus généralisés au fil de la soirée et du début de nuit, pourront générer de fortes chutes de grêle et de puissantes rafales de vent, parfois proches de 100 voire 110 km/h » sous les orages les plus actifs. Dimanche, ces orages laisseront d’abord place à de la pluie sur quasiment tout le territoire (la Corse devrait rester épargnée et le Sud-Est n’être concerné qu’en soirée) avant que de nouveaux orages ne surviennent, notamment en Normandie. Pour l’instant, ils s’annoncent moins violents que ceux de ce samedi.

    Le bulletin et les prévisions de Météo France :
    « Situation orageuse nécessitant une vigilance particulière car elle peut être accompagnée localement de phénomènes violents à savoir grêle, violentes rafales et forts cumuls de précipitations. »
    Entre la fin d’après-midi et le début de soirée les premiers orages vont apparaître par le sud-ouest du Centre-Val de Loire puis se propager vers le nord en augmentant d’intensité; en cours de nuit ils vont se décaler vers l’est de la région Centre.
    Localement ils pourront être forts, avec de la grêle et des violentes rafales de vent (plus de 80 km/h, voire ponctuellement plus de 100 km/h). Par ailleurs les averses de pluies pourront être intenses, donnant de forts cumuls sur une courte durée. Ensuite, les cumuls pourront être plus importants sur la durée en liaison avec des pluies qui s’attarderont en matinée. L’est de la Sarthe est exposé plus temporairement en soirée et début de nuit. Sur la Seine Maritime et l’Eure, la masse d’air va aussi se déstabiliser progressivement en cette fin de journée et début de soirée de samedi.
    Les premiers orages pourront se déclencher sur la côte dès la fin d’après-midi de samedi et évacueront la région en milieu de nuit de samedi à dimanche par l’Est. Ils devraient être accompagnés de rafales de vent localement violentes, de chutes de grêle parfois notables ainsi que de cumuls de pluie pouvant dépasser les 20 mm en une heure.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Journal de 7h : Un incendie à bord du vol MS804 à l'origine du crash ?

    REPLAY - Le système de transmission automatique de rapports techniques ACARS aurait envoyé des messages faisant état de fumées à bord de l'avion.   LIEN

     

    Journal de 7h : Un incendie à bord du vol MS804 à l'origine du crash ? Crédit Image : RTL Télécharger

     

    Alors que les premiers débris de l'Airbus A320 d'EgyptAir ont été découverts vendredi 21 mai à 300 kilomètres au nord des côtes égyptiennes, différentes sources indiquent qu'il y aurait eu un incendie à bord. En effet, le système de transmission automatique de rapports techniques ACARS aurait envoyé des messages faisant état de fumées à bord de l'avion, à proximité des toilettes et du cockpit, sans préciser si l'origine est accidentelle ou volontaire

    Les circonstances du crash de l'appareil qui reliait Paris au Caire survenu jeudi 19 mai restent toujours inexpliquées. Le vol MS804 a brusquement disparu des écrans radar alors qu'il survolait, sans problème apparent et dans un ciel clair, la Méditerranée orientale. Les familles des victimes seront reçues à 9h30 au Quai d'Orsay par Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le direct

    • Des mesures de rationnement des carburants ont été prises vendredi par les préfectures de plusieurs départements de l'Ouest en raison du blocage de raffineries et dépôts pétroliers par des salariés opposés à la loi travail, a-t-on appris auprès de ces préfectures, qui ont pris des arrêtés limitant temporairement le volume de carburant pouvant être acheté.

      Faute de pouvoir s'approvisionner en raison de ces blocages, de nombreuses stations-service sont à sec depuis jeudi dans plusieurs localités et ont dû fermer. Les préfectures de l'Eure et de l'Orne en Normandie, d'Ille-et-Vilaine et du Finistère en Bretagne, de Loire-Atlantique et de Vendée dans les Pays de la Loire ont pris des mesures limitant le volume pouvant être acheté par chaque client. D'autres, dans le Calvados, la Seine-Maritime ou la Sarthe, ont interdit la vente de carburant dans des bidons. (photo AFP)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • EN DIRECT -

    1. Vol Paris-Le Caire : l'armée égyptienne annonce avoir retrouvé des débris
    2. de l'A320 d'EgyptAir

    EN DIRECT - Vol Paris-Le Caire : l'armée égyptienne annonce avoir retrouvé des débris de l'A320 d'EgyptAir

    avec AFP
    le 20 mai 2016 à 06h33 , mis à jour le 20 mai 2016 à 11h18.   LIEN
     
     
     
    À lire aussi

    Vol EgyptAir abîmé en mer : d'importants moyens déployés pour déterminer les causes de l'accident

    De 23h09 à 3h15 : la chronologie de la disparition du vol MS804 d'EgyptAir

    Vol Paris-Le Caire : attention aux fausses photos et aux fausses informations

     quai d'orsay , disparition , egyptair , egypte , avion , radar , paris Afrique L'armée égyptienne a indiqué ce matin qu'elle avait retrouvé des débris de l'Airbus A320 d'EgyptAir qui s'est abîmé jeudi au large d'une île grecque avec 66 personnes à bord dont 15 Français. Des effets appartenant à des passagers ont également été récupérés. La piste de l'attentat reste la plus privilégiée.
    Les faits

    • Un Airbus A320 d'Egyptair parti mercredi soir de Paris à destination du Caire s'est écrasé au large de l'île grecque de Karpathos dans l'espace aérien égyptien. 66 personnes se trouvaient à bord de l'appareil : 56 passagers de douze nationalités différentes, et 10 membres d'équipage. • Vendredi en fin de matinée, l'armée égyptienne a annoncé avoir retrouvé des débris et des effets personnels des passagers du vol. Jeudi soir, le vice-président d'EgyptAir avait annoncé sur CNN la découverte de l'épave du vol MS804 avant de revenir plus tard dans la soirée sur ses déclarations. • Tout en restant prudent, le ministre égyptien de l'Aviation civile a estimé que cette situation pouvait "laisser penser que la probabilité (...) d'une attaque terroriste est plus élevée que celle d'une défaillance technique" pour expliquer la disparition de l'appareil. • Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, a indiqué que "toutes les hypothèses sont examinées mais aucune n'est privilégiée". Il a affirmé aussi qu'il n'y avait "absolument aucune indication sur les causes" du crash de l'avion d'EgyptAir. •  Trois enquêteurs français et un conseiller technique ont été envoyés sur place pour participer aux recherches. Jeudi, François Hollande avait aussi indiqué que des bateaux et des avions français se rendraient sur la zone de disparition de l'appareil. • Le Quai d'Orsay a mis en place une cellule de crise et un numéro d'urgence, le 01.43 17.55.95.

    Retrouvez l'évolution de la situation tout au long de la journée
    11h00. "Des avions et des navires de l'armée ont trouvé des effets personnels des passagers et des débris de l'appareil à 290 km au nord d'Alexandrie" a indiqué l'armée égyptienne dans un communiqué.

    09h45. Trois enquêteurs français du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) et un conseiller technique d'Airbus sont arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi en Egypte pour participer à l'enquête sur les causes du crash de l'Airbus A320. Ils doivent aider à l'organisation des recherches visant à localiser le point de chute de l'appareil. 
    7h50. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a indiqué sur France 2 que "toutes les hypothèses sont examinées mais aucune n'est privilégiée, car nous n'avons absolument aucune indication sur les causes". Il a ajouté qu'il réunirait samedi les familles des passagers et les représentants de l'Etat "pour donner le maximum d'informations en toute transparence". 
    6h50. La sécurité a été renforcée au terminal 1 de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, d'où partent et arrivent les avions à destination de l'Egypte. Déjà jeudi, les enquêteurs cherchaient à savoir si des manquements avaient eu lieu dans la sécurité, et si d'éventuels terroristes avaient pu bénéficier de complicité parmis les employés de l'aéroport. VIDEO.Sécurité renforcée dans le terminal 1 de Roissy
    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique