• La justice belge donne son accord à l’extradition de Salah Abdeslam

    vers la France

    LE MONDE | 31.03.2016 à 09h48 • Mis à jour le 31.03.2016 à 18h33 | Par Jean-Pierre Stroobants (Bruxelles, correspondant)Lien

    La police bloque les rues adjacentes à la chambre du conseil de Bruxelles, qui doit statuer sur le cas de plusieurs terroristes présumés, jeudi 31 mars.
    La police bloque les rues adjacentes à la chambre du conseil de Bruxelles,
    qui doit statuer sur le cas de plusieurs terroristes présumés, jeudi 31 mars. STR / AFP
    La police bloque les rues adjacentes à la chambre du conseil de Bruxelles, qui doit statuer sur le cas de plusieurs terroristes présumés, jeudi 31 mars.

    Salah Abdeslam a comparu, jeudi 31 mars dans l’après-midi, devant la chambre du conseil de Bruxelles. Cette instance a donné son feu vert à son extradition vers la France, a annoncé le parquet fédéral belge. Les conditions du transfèrement du djihadiste français, soupçonné d’être impliqué dans les attentats de novembre, restent à déterminer. « Les autorités belges et françaises décideront après concertation des modalités de cette remise », précise le communiqué du parquet.

    Salah Abdeslam, incarcéré dans le quartier de haute sécurité de la prison de Bruges, n’était pas présent à l’audience. Il était représenté au tribunal par Cédric Moisse, membre du cabinet de son avocat, Sven Mary – qui séjourne actuellement à l’étranger.

    Lire aussi :   Qui est Sven Mary, l’avocat de Salah Abdeslam ?

    Arrêté et blessé le 18 mars à Molenbeek, Salah Abdeslam a, dans un premier temps, fait mine de vouloir collaborer avec la justice belge. Après les attentats de Bruxelles, mardi 22 mars, à l’aéroport de Zaventem et la station de métro Maelbeek, il a invoqué son droit au silence et fait savoir par l’entremise de son avocat qu’il voulait être livré le plus rapidement possible aux autorités françaises « pour pouvoir s’expliquer ». Me Mary avait obtenu un report de la première audience de la chambre du conseil, prévue le 24 mars, afin de pouvoir étudier son dossier. Jeudi matin, Me Moisse a redit que M. Abdeslam consentirait à son extradition et souhaitait « collaborer avec les autorités françaises ».

    Nombreuses polémiques

    La chambre du conseil intervient uniquement au niveau de l’instruction et, à la fin de celle-ci, elle décide s’il y a suffisamment d’indices de culpabilité d’un suspect dans une enquête pénale. Elle décide également tous les mois si un suspect doit rester en détention préventive et statue sur les demandes d’internement, les requêtes de mise en liberté et, comme dans le cas de Salah Abdeslam, sur les procédures d’extradition.

    Parmi les nombreuses polémiques nées dans la foulée des enquêtes sur les attentats de Paris et Bruxelles, l’une concerne précisément les interrogatoires du terroriste avant et après les explosions de Zaventem et du métro Maelbeek. Certains observateurs estiment qu’il aurait pu livrer des éléments sur les projets qui avaient été élaborés par les membres de cellules avec lesquels il était en relation, mais qu’il n’a pas été mis suffisamment sous pression.

    Lire aussi :   Et si Salah Abdeslam savait ? Le grand doute de Me Mary

    Pendant ce temps, les enquêteurs belges recherchent toujours des complices présumés du Molenbeekois et d’autres suspects qui pourraient avoir été impliqués dans les attentats de Bruxelles. Ils tentent notamment de retrouver la trace de « l’homme au chapeau », aperçu sur les images de vidéosurveillance de l’aéroport.

    Celui-ci pourrait, selon certaines sources, être Mohamed Abrini, un proche d’Abdeslam dont la police a perdu la trace depuis le 12 novembre, mais plus vraisemblablement le Syrien Naïm Al-Hamed – sans doute un faux nom –, dont des traces ont été retrouvées dans l’appartement de la rue Max-Roos à Schaerbeek, utilisé par les terroristes de l’aéroport.

    Au total, huit individus au moins, réputés « très dangereux », figureraient sur la liste des personnes à rechercher pour les enquêteurs belges. Dont un, peu connu jusqu’ici, Yoni Patrick Mayne, un Belgo-Malien habitant Bruxelles, qui a gagné la Syrie en 2013.

    Parmi les nombreuses polémiques nées dans la foulée des enquêtes sur les attentats de Paris et Bruxelles, l’une concerne précisément les interrogatoires du terroriste avant et après les explosions de Zaventem et du métro Maelbeek. Certains observateurs estiment qu’il aurait pu livrer des éléments sur les projets qui avaient été élaborés par les membres de cellules avec lesquels il était en relation, mais qu’il n’a pas été mis suffisamment sous pression.

    Lire aussi :   Et si Salah Abdeslam savait ? Le grand doute de Me Mary

    Pendant ce temps, les enquêteurs belges recherchent toujours des complices présumés du Molenbeekois et d’autres suspects qui pourraient avoir été impliqués dans les attentats de Bruxelles. Ils tentent notamment de retrouver la trace de « l’homme au chapeau », aperçu sur les images de vidéosurveillance de l’aéroport.

    Celui-ci pourrait, selon certaines sources, être Mohamed Abrini, un proche d’Abdeslam dont la police a perdu la trace depuis le 12 novembre, mais plus vraisemblablement le Syrien Naïm Al-Hamed – sans doute un faux nom –, dont des traces ont été retrouvées dans l’appartement de la rue Max-Roos à Schaerbeek, utilisé par les terroristes de l’aéroport.

    Au total, huit individus au moins, réputés « très dangereux », figureraient sur la liste des personnes à rechercher pour les enquêteurs belges. Dont un, peu connu jusqu’ici, Yoni Patrick Mayne, un Belgo-Malien habitant Bruxelles, qui a gagné la Syrie en 2013.

     Jean-Pierre Stroobants (Bruxelles, correspondant)
    Journaliste au Monde

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Météo. Six départements en alerte orange pour vent violent

    • Six départements de l'Ouest et du Nord-Ouest de la France ont été placés en vigilance orange pour vent violent annoncé depuis dimanche soir et jusqu'à lundi midi. Six départements de l'Ouest et du Nord-Ouest de la France ont été placés en vigilance orange pour vent violent annoncé depuis dimanche soir et jusqu'à lundi midi. | AFP

     

    Six départements de l'Ouest et du Nord-Ouest de la France ont été placés en vigilance orange pour vent violent annoncé depuis dimanche soir et jusqu'à lundi midi.

    Les Côtes d'Armor, le Finistère, l'Ille-et-Vilaine, le Morbihan, le Calvados et la Manche sont concernés par cette alerte. 

    Le début d'événement est prévu dimanche dans la soirée et la fin lundi à 12 h 00. 

    « Une dépression située sur l'Atlantique se déplace rapidement vers l'Europe en se creusant », indique Météo France. 

     Vent violent : la carte de vigilance. Vent violent : la carte de vigilance. | Météo France

    « La dépression va se rapprocher des côtes finistériennes au cours de la nuit de dimanche à lundi. Elle génèrera de fortes rafales de vent de sud-ouest, d'abord sur le Finistère en première partie de nuit, puis sur le reste de la Bretagne, le Calvados et aussi le département de la Manche en seconde partie de nuit » , selon l'institut. 

    « Ces rafales atteindront jusqu'à 100 km/h, parfois 110 km/h dans les terres ou même ponctuellement plus en pointe, et entre 110 à 120 km/h voire 130 km/h près des côtes. D'autre part, des pluies abondantes se produiront, en particulier sur les collines de l'ouest de la Bretagne. Enfin, de fortes vagues sont attendues près des côtes atlantiques » , précise Météo France. 

    Un premier front passe, une autre dépression approche : venté et pluvieux, le long week-end de pâques ! Un premier front passe, une autre dépression approche : venté et pluvieux, le long week-end de pâques ! | NOAA

    De la pluie pour le dimanche de Pâques Le dimanche de Pâques sera par ailleurs arrosé sur la France, selon les prévisions de Météo-France. 

    Des giboulées sont attendues sur une grande moitié nord du pays. Il pleuvra le matin sur la façade Est, entre l'Alsace et la Lorraine, mais aussi jusqu'au nord du Languedoc et plus localement en Provence. 

    À la mi-journée, les pluies vont se replier à l'est du Rhône en faiblissant, puis sur les Alpes frontalières l'après-midi. La limite pluie-neige sera située vers 1.000 à 1.500 m du nord au sud du massif alpin. La Côte d'azur et le Roussillon ne subiront que quelques pluies éparses. La Corse restera à l'écart, mais le ciel s'ennuagera. 

    L'après-midi, de belles éclaircies reviendront de l'Alsace au Lyonnais et jusqu'au golfe du Lion. 

    À l'arrière de cette perturbation, le temps sera agité sur une grande moitié nord du pays. Le vent de sud soufflera modérément, le ciel sera variable, souvent très chargé, et des averses circuleront. Sur le Nord-Ouest le matin, puis le Nord l'après-midi, les giboulées seront parfois orageuses avec risque de grésil. Sur l'Aquitaine et Midi-Pyrénées, le temps restera sec et les éclaircies seront plus larges. 

    En soirée, un nouveau coup de vent frappera le Nord-Ouest avec une nouvelle perturbation océanique, très active, abordant la Bretagne. Les vents de sud-ouest deviendront forts, soufflant à plus de 100 km/h jusque dans les terres la nuit suivante, et accompagneront des pluies d'abord faibles, mais qui se renforceront également dans la nuit, en particulier sur le Finistère et le Morbihan. 

    Les températures minimales s'échelonneront de 4 à 9 degrés du nord au sud, tandis que les maximales afficheront de 10 à 13 degrés dans la moitié nord, grimpant jusqu'à 12 à 17 degrés dans la moitié sud.

    Vent violent : la carte de vigilance valable jusqu'à lundi matin. Vent violent : la carte de vigilance valable jusqu'à lundi matin. | Visactu

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • En direct :

    Photo prise après les explosions par Jef Versele qui se trouvait sur les lieux

    Au moins 13 morts et 35 blessés dans des explosions à Bruxelles  

    Une double déflagration s’est produite vers 8 heures, dans le grand hall des départs de l’aéroport de Zaventem. Plus tard dans la matinée, une autre a eu lieu au métro proche du Parlement européen.

    LES FAITS

    SUIVEZ LE LIVE DE L'ÉVÉNEMENT

     

      

    • Plusieurs explosions ont eu lieu mardi matin dans le centre de Bruxelles. Le bilan provisoire est de 13 morts et 35 blessés, selon le parquet fédéral ;
    • L'origine de ces explosions est pour l'heure inconnue : le gouvernement belge a toutefois précisé que la piste d'un attentat était "investiguée". Un conseil national de sécurité sera convoqué dans la journée ;
    • Le niveau d'alerte antiterroriste est passé à son maximum ;
    • Un numéro d'urgence pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés a été activé : 00 (32) 2 506 47 11. 
    Le Monde

     

    Bruxelles : attention aux fausses images et aux fausses infos

    Le Monde.frUne vidéo a été diffusée par plusieurs médias. Supposée montrer le moment de l’explosion à l’aéroport de Bruxelles, elle date en fait d’un attentat à Moscou en 2011. Des rumeurs
     
    Le Monde
    Aucun salarié d'American Airlines blessé

    American Airlines a indiqué qu'aucun de ses salariés n'avait été répertorié comme blessé dans les explosions survenues mardi matin à l'aéroport international de Bruxelles.Des informations non confirmées circulant sur les réseaux sociaux ont indiqué que l'explosion s'était produite près du comptoir d'enregistrement d'American Airlines à l'aéroport de la capitale belge.
        
    La compagnie a refusé de commenter ces éléments mais a précisé dans un communiqué qu'elle « prenait soin de ses clients, salariés et contractuels ». Elle a ajouté que son vol numéro 751, qui aurait dû partir de Bruxelles pour Philadelphie mardi, avait été annulé.

     

    Le Monde
    Bernard Cazeneuve, le ministre de l'intérieur français annonce que 1 600 policiers supplémentaires ont été déployés en France, aux frontières et dans les infrastructures de transport, depuis ce matin.
     

     

    Le Monde
    Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur une éventuelle fermeture de la frontière entre la France et la Belgique, annoncée par certains médias français. Cette information n'est pour l'heure pas confirmée, mais nos journalistes travaillent sur le sujet.


    Le Monde
    Le quotidien "Le Soir" indique que le Palais royal de Bruxelles, qui abrite les bureaux du roi des Belges, est bouclé. 


     View image on Twitter

    Le Palais royal bouclé en raison d'un colis suspect http://bit.ly/1S2Et1x 

    Thalys

    La circulation est à présent entièrement à l'arrêt

     
    Le Monde

     

    Vidéo : évacuation du métro de Bruxelles par les voies

    Le Monde.frL’ensemble du service de métro dans la ville a été fermé et le niveau d’alerte antiterroriste est passé, pour l’ensemble de la Belgique, à son niveau maximal.


    Le Monde
    Le premier ministre belge Charles Michel demande aussi à la population "d'éviter tout déplacement" à Bruxelles : 

    Pour le moment, nous demandons à la population d'éviter tout déplacement. Call centre de centre de crise : 1771.


     

     
    Le Monde
     
    Thibaut
    Y-a-t-il eu des revendications ?

    Bonjour,
    l'origine des explosions est pour l'heure inconnue. Le gouvernement belge a toutefois précisé que la piste d'un attentat était "investiguée". Un conseil national de sécurité sera convoqué dans la journée.

     

    Le Monde
    Avez-vous des informations sur les trains thalys censés faire étape à Bruxelles aujourd'hui ? Silence radio de leur part actuellement.

     

    FrancoisMar 22, 2016 at 10:47 AM

    Bonjour François, vous êtes nombreux à nous poser cette question. Pour l'instant, nous n'arrivons pas non plus à obtenir des informations auprès des responsables du Thalys.

     

    Martin Buxant

    Le Premier ministre va s'exprimer sur les attaques.

     
    Le Monde

    Nous demandons à tous les voyageurs de ne pas prendre le train vers Bruxelles. La circulation y est interrompue.

     

    Le Monde
     
    Annelo
    Au final combien de stations de métro ont été touchées par des explosions 1, 2 3 ?
     
    Bonjour,
    Nous savons pour l'heure que des blessés sont sortis de la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de la capitale belge (vous pouvez consulter le plan du métro ci-dessous). Mais nous ignorons pour l'heure où l'explosion a eu lieu précisément : dans une station, dans plusieurs stations, dans une rame ? Nous vous en dirons plus dès que nous aurons des informations plus précises.
     
    Le plan du métro de Bruxelles  

     

    Le Monde
    La sécurité a été renforcée dans les gares et les aéroports en France :
    • A l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Le dispositif de prévention et de sécurisation est en cours de déploiement dans chacun des huit terminaux de l'aéroport et dans ses deux gares, « avec contrôles des trains en provenance de Bruxelles et mobilisation d'équipes cynophiles », selon une source aéroportuaire ;
    • A l'aéroport d'Orly. Des renforts policiers et quatre patrouilles supplémentaires de véhicules légers blindés sont en route ;
    • A l'aéroport de Toulouse, la sécurité a aussi été renforcée ;
    • La gare du Nord à Paris est ouverte, mais la sécurité y est renforcée, avec un déploiement de forces supplémentaires. Le trafic entre Paris et Bruxelles est toutefois suspendu.

     

    Martin Buxant

    Paracommandos protègent accès au bureau du Premier ministre.

    Le Monde
    Le premier ministre britannique, David Cameron, a annoncé la tenue d'une réunion d'urgence liée à ces explosions "dans la matinée" sur son compte Twitter.

    "Je suis choqué et inquiet des événements à Bruxelles. Nous ferons tout notre possible pour aider",
    a également déclaré le premier ministre britannique.

     

    Le Monde
    Voici une carte de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem 



     
    Le Monde
    Sécurité renforcée à l'aéroport londonien de Gatwick 
     
    "La sécurité des passagers et des employés à Gatwick est la priorité absolue de l'aéroport. En raison des terribles incidents à Bruxelles, nous avons augmenté notre présence sécuritaire et les patrouilles à l'aéroport", a déclaré un porte-parole de l'aéroport.
        

     

    Le Monde
    On parle de la gare du Nord bouclé actuellement. qu'en est t'il réellement.

     

    ThibaultMar 22, 2016 at 10:26 AM

    Bonjour Thibault, selon nos informations, la gare du Nord à Paris, d'où partent les trains pour Bruxelles, est ouverte, mais la sécurité y a été renforcée. 
    Selon une source à la SNCF, la gare de Bruxelles Midi est désormais fermée, et le trafic entre Paris et Bruxelles suspendu.
    Enfin, toujours selon nos informations, comme en novembre, environ 12 000 personnels de sécurité et forces de l'ordre son déployés dans les transports dans toute l'Ile-de-France. 
     
    Tant la SNCF, qu'ADP (Aéroports de Paris) et la RATP indiquent que le niveau de vigilance (Vigipirate) n'a jamais baissé et qu'il est donc au niveau de sécurité élevé.

     

    Eurostar

    DERNIERE INFO - Le trafic de/à Bruxelles est suspendu - Nous vous conseillons de ne pas venir en gare et d'échanger vos billets

     
    Le Monde
    En France, le Quai d'Orsay a ouvert une cellule de crise : 
    Quentin G.

    Evacuation du metro juste avant Maelbeek traumatisant

     

    Le Monde
    Si on ne sait pas encore la nature exacte des explosions qui ont frappé la capitale belge, on sait effectivement que la Belgique a été plusieurs fois touchée par des attentats : 
     
    L'attaque meurtrière la plus récente remonte au 24 mai 2014, au Musée juif de Belgique, à Bruxelles. Quatre personnes avaient été tuées par le Français Mehdi Nemmouche. Le train Thalys, qui relie Amsterdam à Paris en passant par Bruxelles a été attaqué par un homme seul, le 21 août 2015, avant d'être maîtrisé par deux soldats américains à bord du train. Bilan : plusieurs blessés.


    Mais La Libre Belgique rappelle que l'aéroport de Zaventem avait déjà été touché par un attentat en 1979. Trois terroristes palestiniens avaient lancé par-dessus une passerelle des grenades sur des passagers qui débarquaient du vol El Al en provenance d’Israël. Il y avait eu douze blessés et l’attaque avait incité les autorités belges à revoir la sécurité de l’aéroport, notamment en mettant des filets protecteurs au-dessus des galeries suspendues par lesquelles passaient des passagers.

     

    Chronologie : en 35 ans, la Belgique plusieurs fois frappée par le terrorisme

    Le Monde.frLe pays, souvent considéré comme une « base arrière » de djihadistes européens, a connu plusieurs événements liés au terrorisme.




     
    Y'avait-il déjà eu des attentats à Bruxelles ?

     

    Bobat 10:19 AM
     
    Le Monde

     

    Le Monde

     



    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Explosions en série à Bruxelles :

    ce que l'on sait

    Deux explosions ont eu lieu ce matin à l'aéroport de Zaventem, suivies d'une autre dans le métro. Un premier bilan fait état d'au moins un mort et des blessés. La Belgique entière est placée en alerte de niveau 4.

    Deux explosions ont eu lieu à l'aéroport de Bruxelles-National ce mardi 22 mars, faisant au moins un mort et des blessés et entraînant la fermeture de l'aérogare, a annoncé la radio télévision publique belge RTBF. Un peu plus tard, une autre déflagration est survenue à la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles.

    Les explosions dans l'aéroport ont eu lieu près d'une porte d'embarquement vers les Etats-Unis, fauchant un grand nombre de personnes, selon un témoin cité par la radio publique francophone RTBF. Le témoin fait état de "beaucoup de gens avec du sang sur eux".

     

    Oooh my god

     
    Photo de Jef Versele.
    Photo de Jef Versele.
    Photo de Jef Versele.
     
    +4
    120
    110
    2633
     

    Un mort et des blessés

    Selon la police fédérale belge, les explosions ont fait au moins un mort et plusieurs blessés.

     

    Une première explosion a été entendue dans le hall des départs, puis une deuxième déflagration, selon des médias belges. Ces derniers ajoutent que de nombreuses personnes ont quitté l'aéroport en courant, abandonnant leurs bagages sur place. De la fumée s'échappait du bâtiment, selon les images retransmises par les médias belges.

    Des tirs et des cris en arabe auraient été entendus avant les explosions, selon des témoins cités par l'agence Belga.

    Trois charges explosives auraient été trouvées dans le hall des départs, rapporte la RTBF :

    : 3 charges explosives trouvées dans le hall des départs

     

    Un numéro d'urgence est mis en place pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés : 02 506 47 11.

    Explosion dans le métro

    Un peu plus tard dans la matinée, une explosion est survenue dans une station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, faisant des blessés.

    Des blessés à la station de métro Maelbeek >>http://www.rtbf.be/info/societe/detail_bruxelles-une-explosion-a-ete-entendue-a-l-aeroport-de-zaventem?id=9247658 

    Photo published for Bruxelles: une explosion a été entendue à l'aéroport de Zaventem

    Bruxelles: une explosion a été entendue à l'aéroport de Zaventem

    Selon plusieurs témoins sur place, une explosion a retenti à l'aéroport bruxellois de Zaventem ce mardi matin peu avant 8h. Un témoin a vu plusieurs blessés dans le hall des départs face à l'hôtel...

    rtbf.be
     

    Deux explosions ont eu lieu à l'aéroport de Bruxelles-National ce mardi 22 mars, faisant au moins un mort et des blessés et entraînant la fermeture de l'aérogare, a annoncé la radio télévision publique belge RTBF. Un peu plus tard, une autre déflagration est survenue à la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles.

    Les explosions dans l'aéroport ont eu lieu près d'une porte d'embarquement vers les Etats-Unis, fauchant un grand nombre de personnes, selon un témoin cité par la radio publique francophone RTBF. Le témoin fait état de "beaucoup de gens avec du sang sur eux".

     
     

     

    Un mort et des blessés

    Selon la police fédérale belge, les explosions ont fait au moins un mort et plusieurs blessés.

    Une première explosion a été entendue dans le hall des départs, puis une deuxième déflagration, selon des médias belges. Ces derniers ajoutent que de nombreuses personnes ont quitté l'aéroport en courant, abandonnant leurs bagages sur place. De la fumée s'échappait du bâtiment, selon les images retransmises par les médias belges.

    Des tirs et des cris en arabe auraient été entendus avant les explosions, selon des témoins cités par l'agence Belga.

    Trois charges explosives auraient été trouvées dans le hall des départs, rapporte la RTBF :

    : 3 charges explosives trouvées dans le hall des départs

     

    Deux explosions ont eu lieu à l'aéroport de Bruxelles-National ce mardi 22 mars, faisant au moins 13 morts et 35 blessés. L'aérogare a été fermé. Un peu plus tard, une autre déflagration est survenue à la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, blessant plusieurs personnes.

    Les explosions dans l'aéroport ont eu lieu près d'une porte d'embarquement vers les Etats-Unis, fauchant un grand nombre de personnes, selon un témoin cité par la radio publique francophone RTBF. Le témoin fait état de "beaucoup de gens avec du sang sur eux".

     
     

     

    13 morts et 35 blessés

    Les explosions survenues à l'aéroport de Bruxelles ont fait au moins 13 morts et 35 blessés, ont rapporté plusieurs médias belges.

    Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l'Obs
     

    Le parquet fédéral a confirmé le bilan d'au moins 13 morts, selon la chaîne publique RTBF.

     

    Une première explosion a été entendue dans le hall des départs, puis une deuxième déflagration, selon des médias belges. Ces derniers ajoutent que de nombreuses personnes ont quitté l'aéroport en courant, abandonnant leurs bagages sur place. De la fumée s'échappait du bâtiment, selon les images retransmises par les médias belges.

    Des tirs et des cris en arabe auraient été entendus avant les explosions, selon des témoins cités par l'agence Belga.

    Trois charges explosives auraient été trouvées dans le hall des départs, rapporte la RTBF :

     

     

    Deux explosions ont eu lieu à l'aéroport de Bruxelles-National ce mardi 22 mars, faisant au moins 13 morts et 35 blessés. L'aérogare a été fermé. Un peu plus tard, une autre déflagration est survenue à la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, blessant plusieurs personnes.

    Les explosions dans l'aéroport ont eu lieu près d'une porte d'embarquement vers les Etats-Unis, fauchant un grand nombre de personnes, selon un témoin cité par la radio publique francophone RTBF. Le témoin fait état de "beaucoup de gens avec du sang sur eux".

     
     

     

    13 morts et 35 blessés

    Les explosions survenues à l'aéroport de Bruxelles ont fait au moins 13 morts et 35 blessés, ont rapporté plusieurs médias belges.

    Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l'Obs
     

    Le parquet fédéral a confirmé le bilan d'au moins 13 morts, selon la chaîne publique RTBF.

     

    Une première explosion a été entendue dans le hall des départs, puis une deuxième déflagration, selon des médias belges. Ces derniers ajoutent que de nombreuses personnes ont quitté l'aéroport en courant, abandonnant leurs bagages sur place. De la fumée s'échappait du bâtiment, selon les images retransmises par les médias belges.

    Des tirs et des cris en arabe auraient été entendus avant les explosions, selon des témoins cités par l'agence Belga.

    Trois charges explosives auraient été trouvées dans le hall des départs, rapporte la RTBF :

     

    Un numéro d'urgence est mis en place pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés : 02 506 47 11.

    Explosion dans le métro

    Un peu plus tard dans la matinée, une explosion est survenue dans une station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, faisant des blessés.

     

    Deux explosions ont eu lieu à l'aéroport de Bruxelles-National ce mardi 22 mars, faisant au moins 13 morts et 35 blessés. L'aérogare a été fermé. Un peu plus tard, une autre déflagration est survenue à la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, blessant plusieurs personnes.

    Les explosions dans l'aéroport ont eu lieu près d'une porte d'embarquement vers les Etats-Unis, fauchant un grand nombre de personnes, selon un témoin cité par la radio publique francophone RTBF. Le témoin fait état de "beaucoup de gens avec du sang sur eux".

     
     

     

    13 morts et 35 blessés

    Les explosions survenues à l'aéroport de Bruxelles ont fait au moins 13 morts et 35 blessés, ont rapporté plusieurs médias belges.

    Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l'Obs
     

    Le parquet fédéral a confirmé le bilan d'au moins 13 morts, selon la chaîne publique RTBF.

     

    Une première explosion a été entendue dans le hall des départs, puis une deuxième déflagration, selon des médias belges. Ces derniers ajoutent que de nombreuses personnes ont quitté l'aéroport en courant, abandonnant leurs bagages sur place. De la fumée s'échappait du bâtiment, selon les images retransmises par les médias belges.

    Des tirs et des cris en arabe auraient été entendus avant les explosions, selon des témoins cités par l'agence Belga.

    Trois charges explosives auraient été trouvées dans le hall des départs, rapporte la RTBF :

     

    Un numéro d'urgence est mis en place pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés : 02 506 47 11.

    Explosion dans le métro

    Un peu plus tard dans la matinée, une explosion est survenue dans une station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, faisant des blessés.

    Fermeture du métro
    Sluiting van alle metrostations
    All metro stations are closing @zpz_polbru

     

    Deux explosions ont eu lieu à l'aéroport de Bruxelles-National ce mardi 22 mars, faisant au moins 13 morts et 35 blessés. L'aérogare a été fermé. Un peu plus tard, une autre déflagration est survenue à la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, blessant plusieurs personnes.

    Les explosions dans l'aéroport ont eu lieu près d'une porte d'embarquement vers les Etats-Unis, fauchant un grand nombre de personnes, selon un témoin cité par la radio publique francophone RTBF. Le témoin fait état de "beaucoup de gens avec du sang sur eux".

     
     

     

    13 morts et 35 blessés

    Les explosions survenues à l'aéroport de Bruxelles ont fait au moins 13 morts et 35 blessés, ont rapporté plusieurs médias belges.

    Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l'Obs
     

    Le parquet fédéral a confirmé le bilan d'au moins 13 morts, selon la chaîne publique RTBF.

     

    Une première explosion a été entendue dans le hall des départs, puis une deuxième déflagration, selon des médias belges. Ces derniers ajoutent que de nombreuses personnes ont quitté l'aéroport en courant, abandonnant leurs bagages sur place. De la fumée s'échappait du bâtiment, selon les images retransmises par les médias belges.

    Des tirs et des cris en arabe auraient été entendus avant les explosions, selon des témoins cités par l'agence Belga.

    Trois charges explosives auraient été trouvées dans le hall des départs, rapporte la RTBF :

     

    Un numéro d'urgence est mis en place pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés : 02 506 47 11.

    Explosion dans le métro

    Un peu plus tard dans la matinée, une explosion est survenue dans une station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, faisant des blessés.

     

     

    Deux explosions ont eu lieu à l'aéroport de Bruxelles-National ce mardi 22 mars, faisant au moins 13 morts et 35 blessés. L'aérogare a été fermé. Un peu plus tard, une autre déflagration est survenue à la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, blessant plusieurs personnes.

    Les explosions dans l'aéroport ont eu lieu près d'une porte d'embarquement vers les Etats-Unis, fauchant un grand nombre de personnes, selon un témoin cité par la radio publique francophone RTBF. Le témoin fait état de "beaucoup de gens avec du sang sur eux".

     
     

     

    13 morts et 35 blessés

    Les explosions survenues à l'aéroport de Bruxelles ont fait au moins 13 morts et 35 blessés, ont rapporté plusieurs médias belges.

    Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l'Obs
     

    Le parquet fédéral a confirmé le bilan d'au moins 13 morts, selon la chaîne publique RTBF.

     

    Une première explosion a été entendue dans le hall des départs, puis une deuxième déflagration, selon des médias belges. Ces derniers ajoutent que de nombreuses personnes ont quitté l'aéroport en courant, abandonnant leurs bagages sur place. De la fumée s'échappait du bâtiment, selon les images retransmises par les médias belges.

    Des tirs et des cris en arabe auraient été entendus avant les explosions, selon des témoins cités par l'agence Belga.

    Trois charges explosives auraient été trouvées dans le hall des départs, rapporte la RTBF :

     

    Un numéro d'urgence est mis en place pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés : 02 506 47 11.

    Explosion dans le métro

    Un peu plus tard dans la matinée, une explosion est survenue dans une station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, faisant des blessés.

    La Belgique en alerte niveau 4

    Tout le territoire belge est placé en mode alerte de niveau 4, selon le porte-parole du vice-Premier ministre Jan Jambon, cité par RTBF Info :

    Un numéro d'urgence est mis en place pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés : 02 506 47 11.

    Explosion dans le métro

    Un peu plus tard dans la matinée, une explosion est survenue dans une station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, faisant des blessés.

    Un numéro d'urgence est mis en place pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés : 02 506 47 11.

    Explosion dans le métro

    Un peu plus tard dans la matinée, une explosion est survenue dans une station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles, faisant des blessés.

    La Belgique en alerte niveau 4

    Tout le territoire belge est placé en mode alerte de niveau 4, selon le porte-parole du vice-Premier ministre Jan Jambon, cité par RTBF Info :

    L'aéroport de Bruxelles est fermé "jusqu'à nouvel ordre", a confirmé sur son site internet Eurocontrol, l'organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne. 


    Les vols ont été annulés selon le compte Twitter de l'aéroport, et certains avions déjà en vol étaient déroutés, selon les applications sur les réseaux sociaux suivant l'évolution des vols en temps réel.

    (Avec AFP)

    L'Obs

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur l'annonce sur son compte Twitter : Salah Abdeslam, suspect-clé des attentats de Paris, et un de ses complices ont été emmenés ce matin hors de l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles, où ils étaient soignés. On ne connaît pas leur destination.

    Les deux hommes avaient été légèrement blessés lors de leur arrestation hier. Ils devraient être rapidement entendus par la police et un juge d'instruction.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Opération policière à Molenbeek : Salah Abdeslam blessé et neutralisé (DIRECT)

    Rédaction en ligne   Publié le vendredi 18 mars 2016 à 13h56 - Mis à jour le vendredi 18 mars 2016 à 17h48 Lien

    Belgique

    Des empreintes de l'homme le plus recherché d'Europe ont été découvertes à Forest. La traque s'est poursuivie cet après-midi à Molenbeek, rue des Quatre Vents. Où Salah Abdeslam a été neutralisé. Suivez notre direct.

    Dix coups de feu ont été entendus à quelques mètres de la maison où ont lieu les opérations en cours à Molenbeek. Les secours sont arrivés sur les lieux très rapidement. A quelques mètres de la maison, un homme a été abattu par les forces spéciales. Deux autres sont blessés, dont Salah Abdeslam. Ce dernier a été neutralisé.


    La police semble avoir utilisé des grenades en direction de la maison où se déroule l'intervention des forces spéciales. Cette grosse opération policière est organisée suite à la découverte d'empreintes digitales appartenant au présumé terroriste le plus recherché d’Europe, Salah Abdeslam, dans l'appartement de Forest perquisitionné ce mardi. Ses empreintes digitales ont également été découvertes sur un verre, selon des informations confirmées par le parquet fédéral.

    Intervention des unités spéciales à Molenbeek

    •  
      ALERTE - Salah Abdeslam est ARRETE et BLESSE

      ALERTE - Salah Abdeslam est blessé ! Un autre homme serait blessé. Salah Abdeslam est donc toujours en vie.
      by DH 5:12 PM
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Grosse opération en cours à Molenbeek pour retrouver Salah Abdeslam, un homme abattu par les forces spéciales (DIRECT)

    Rédaction en ligne   Publié le vendredi 18 mars 2016 à 13h56 - Mis à jour le vendredi 18 mars 2016 à 17h09    Lien

    Belgique

    Des empreintes de l'homme le plus recherché d'Europe ont été découvertes à Forest. La traque se poursuit cet après-midi à Molenbeek, rue des Quatre Vents. Suivez notre direct.

    Dix coups de feu ont déjà été entendus à quelques mètres de la maison où ont lieu les opérations en cours à Molenbeek. Les secours sont arrivés sur les lieux très rapidement. A quelques mètres de la maison, un homme aurait été abattu par les forces spéciales.

    La police semble également utiliser des grenades en direction de la maison où se déroule l'intervention des forces spéciales. Cette grosse opération policière est organisée suite à la découverte d'empreintes digitales appartenant au présumé terroriste le plus recherché d’Europe, Salah Abdeslam, dans l'appartement de Forest perquisitionné ce mardi. Ses empreintes digitales ont également été découvertes sur un verre, selon des informations confirmées par le parquet fédéral.

    Le dispositif de sécurité mis en place par la police est important.


     

    L'homme tué mardi est un logisticien des attentats de Paris

     

    Six policiers français et belges, qui pensaient mener une perquisition de routine, se sont retrouvés sous un tir nourri d'armes automatiques mardi passé. L'un des trois hommes présents dans l'appartement a été tué par un tireur d'élite de la police, il était candidat au suicide. Mais deux autres ont pris la fuite et sont toujours "activement recherchés". L'homme tué mardi n'était autre que Mohamed Belkaïd, l'un des logisticiens des attentats de Paris. Celui-ci utilisait le faux nom de Samir Bouzid. L'information a été confirmée par le parquet fédéral dans le communiqué suivant:

    "Le parquet fédéral confirme que les devoirs d’enquête actuellement effectués à la suite de la perquisition menée le 15 mars rue du Dries à Forest ont permis de déterminer que le soi-disant Samir BOUZID, signalé à rechercher, serait plus que vraisemblablement Mohamed BELKAID, né le 9 juillet 1980, de nationalité algérienne. L’intéressé a été neutralisé par les unités spéciales lors de l’intervention du 15 mars.

    Pour rappel, l’avis de recherche du 4 décembre 2015 précisait que Salah ABDESLAM s’était rendu à deux reprises à Budapest en Hongrie dans le courant du mois de septembre 2015 au moyen d’un véhicule de location. Le 9 septembre 2015, il avait été contrôlé sur le trajet entre la Hongrie et l’Autriche à bord d’un véhicule Mercedes, en compagnie de deux personnes. Celles-ci faisaient usage de fausses cartes d’identité belges au nom de Samir BOUZID et Soufiane KAYAL.

    La fausse carte d’identité au nom de Samir BOUZID a également été utilisée quatre jours après les attentats de Paris, le 17 novembre vers 18h, dans une agence Western Union en Région bruxelloise. C’est de là qu’une somme de 750 euros avait été transférée à Hasna AIT BOULAHCEN, la cousine d’Abdelhamid ABAAOUD. Tous les deux décèderont peu après lors de l’assaut à Saint-Denis. Des images avaient été enregistrées lors de ce transfert d’argent."

    Les enquêteurs avaient établi un possible lien entre l'appartement de Forest et une cache à Charleroi occupée par l'un des commandos de Paris juste avant leur départ pour la France.

     

    A Charleroi, la police avait relevé des traces ADN de Chakib Akrouh, qui s'est fait exploser à St-Denis cinq jours après les attentats, les empreintes digitales d'Abdelhamid Abaaoud, considéré comme l'un des principaux organisateurs des attaques ayant fait 130 morts, et de Salah Abdeslam, suspect clé toujours en fuite.

     

    • il y a 2 minutes
      Toujours les infos de SELON La Dernire Heure, Les Deux hommes blesses (parmi Lesquels sur Salah Compte Abdeslam), seraient retranches Dans la maison. L'operation is Fait loin d'etre finie!
    • il y a 4 minutes
      Les medias are pris de nec plus Filmer la rue des 4 vents.
    • il y a 6 minutes
      ALERTE - Salah Abdeslam Serait bénisse! Un autre homme Serait bénisse. Salah Abdeslam Serait Fait Toujours en EDDV.
    • il y a 7 minutes
      Charles Michel is au 16, rue de la loi. Pour rappel, un sommet non europen lieu ACTUELLEMENT. Le mais est Couleur de Pressothérapie non accordance with La Turquie Sur la question des migrants. Le Premier ministre is revenu en urgence rue de la Loi.
    • il y a 8 minutes
      Tout se Fait droultrs vite SCÉ Derniers jours.

      - Mardi, opration, rue Dries fusillade Forest, mort de Belkad-Bouzid.
      - Vendredi: dcouverte de traces ADN de Salah Abdeslam Dans l'appartement de Forest, opration de grande Envergure Molenbeek, rue des 4 vents. Un mort, non identifi, Deux blesss, ne pas Salah abdeslam, according to DH

     

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Actualité   Société

    Fusillade à Bruxelles : la police diffuse le portrait-robot d'un des suspects en fuite

    VIDÉO. La justice belge a donné des précisons sur les hommes qui ont fait feu sur les forces de l'ordre mardi à Bruxelles. Deux d'entre eux sont recherchés.

    Par
    Publié le 16/03/2016 à 11:58 - Modifié le 16/03/2016 à 15:20 | Le Point.fr Lien
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Nicolas Dupont-Aignan candidat à la présidentielle en 2017

     

    Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France, a annoncé mardi, lors du JT de TF1, sa candidature à l’élection présidentielle en 2017, convaincu d’avoir un «socle» électoral suffisant pour se lancer. C’est la deuxième course à l’Élysée pour le candidat qui propose parmi ses mesures chocs une hausse de 10% de tous les salaires.

    Convaincu que la présidentielle n’aligne qu’une série de candidats ayant un projet «identique», le président de DLF veut proposer une « autre voie » dans un pays où 25 millions de Français s’abstiennent de voter.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Actualités > Attentats terroristes à Paris > Fusillade lors d'une perquisition à Bruxelles : ce que l'on sait

    Fusillade lors d'une perquisition à Bruxelles : ce que l'on sait

    Fusillade lors d'une perquisition à Bruxelles : ce que l'on saitUne opération policière d'envergure est en cours. (DIRK WAEM / BELGA / AFP)

    La police fédérale belge a été visée par des tirs dans la banlieue de Bruxelles lors d'une perquisition, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.

       

      La traque de la galaxie terroriste liée aux attentats du 13 novembre se poursuit. Des policiers belges ont essuyé des tirs ce mardi à Forest, en banlieue de Bruxelles, dans le cadre d'une perquisition anti-terroriste en lien avec les attentats de Paris, explique le parquet fédéral belge. Plusieurs suspects seraient en fuite. L'opération de police est toujours en cours. Trois policiers auraient été blessés. 

      EN DIRECT. Attentats de Paris : trois policiers blessés lors d'une fusillade à Bruxelles

      Que s'est-il passé ?

      La police fédérale belge menait une perquisition à Forest, une ville de la banlieue sud de Bruxelles, dans le cadre d'une enquête anti-terroriste, affirment l'AFP et les médias belges.  Ils ont été visés par des coups de feu. Deux fusillades auraient été entendues : la première avant 15 heures, la seconde vers 15h20, selon un journaliste de la RTBF sur place. 

      "On a tiré sur des policiers", a confirmé le porte-parole du parquet fédéral, Eric Van der Sypt. Trois policiers au total ont été blessés, selon les autorités belges.


       

      Deux des tireurs auraient pris la fuite par les toits, assure "La Dernière Heure". Ils seraient retranchés au-dessus de l'usine Audi, situé juste à côté du lieu de la perquisition.

      Pour l'heure, le quartier est bouclé. Un important déploiement de forces de l'ordre a été dépêché sur place. Plusieurs témoins rapportent la présence de véhicules blindés ainsi qu'une vingtaine de voitures de polices.

      Grosse agitation près de la rue du dries

      Les habitants du quartier, eux, ont reçu la consigne de se barricader chez eux. Un commerçant du coin a confié, par téléphone à BFMTV, s'être enfermé avec plusieurs clients dans sa boutique.

      Qui sont les suspects ?

      Il n'y a guère de précisions à propos des suspects. A l'antenne de BFM TV, l'ancien agent de la DGSE, Pierre Martinet, émet l'hypothèse qu'ils font partie  des "réseaux dormants" de la mouvance salafiste implantée en Belgique

      Salah Abdeslam, activement recherché depuis les attentats du 13 novembre, ne serait pas la cible de l'opération en cours, selon une source judiciaire, citée par France Info.

      P. C.

      Google Bookmarks

      votre commentaire


      Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
      Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique