• Impôts locaux: Quelles sont les villes où ils ont le plus augmenté ?

    Société  

     

    Impôts locaux: Quelles sont les villes

    où ils ont le plus augmenté ?

     

    FISCALITE La hausse de la taxe d’habitation se situe entre 3 et 82 euros et celle de la taxe foncière entre 6 à 147 euros…

     

    Illustration sur la taxe d'habitation, qui augmente dans l'Eurométropole de Strasbourg.Illustration sur la taxe d'habitation, qui augmente dans l'Eurométropole de Strasbourg. - A. GELEBART / 20 MINUTES

     

    H. B.

     

     

    Malgré les efforts du gouvernement pour faire baisser les impôts des Français, la fiscalité progresse toujours au niveau local. En 2016, les taux de la taxe d’habitation et de la taxe foncière ont augmenté en moyenne de 1 %, soit toujours plus que l’inflation, relève ce lundi une étude du Forum des villes et des collectivités territoriales publiée dans les Echos.

     

    Cette progression est toutefois moins importante que celle de 1,8 % observée l’année dernière, ce qui étonne certains analystes. « Ces résultats nous surprennent, les élus locaux montraient beaucoup d’inquiétudes sur l’évolution de leurs finances à cause de la baisse des dotations et des surcoûts liés par exemple aux nouveaux rythmes scolaires. Autant d’arguments qui auraient pu justifier une hausse des taux ou une révision à la baisse des abattements », explique au quotidien économique Nicolas Laroche, délégué général du Forum.

     

    >> A lire aussi : Les élus expliquent aux habitants les conséquences de la baisse des dotations de l'Etat

    Les villes où les hausses sont les plus fortes

     

    Comme toujours, on note de fortes disparités selon les communes. La hausse de la taxe d’habitation se situe entre 3 et 82 euros et celle de la taxe foncière entre 6 à 147 euros. Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Nantes et Clermont-Ferrand sont les villes qui ont eu la main la plus lourde en 2016 avec des hausses de 6,7 %, 6,5 % et 6,5 %.

     

    >> A lire aussi : Un maire veut exonérer les nouveaux habitants d'impôts locaux

    A Nantes par exemple, la taxe d’habitation atteint désormais 1137 euros en moyenne pour un couple avec deux enfants. La mairie de Nantes explique aux Echos qu’il s’agit de compenser la baisse des dotations de l’État tout en continuant à investir. « Nous avons fait le choix de la relance économique, de la commande publique », justifie Pascal Bolo, adjoint aux finances.

     

    Les villes qui s’en sortent le mieux

     

    À l’inverse, Nice (+0,3 %), Caen (+0,3 %) ou encore Grenoble (0,3 %) sont les municipalités où l’augmentation a été la moins forte. A Caen et à Nice, la baisse de la fiscalité était une promesse de campagne que les maires ont ainsi respectée.

     

    Pour la plupart des autres grandes villes, les augmentations de la taxe d’habitation ont oscillé entre 0,9 % et 6,1 %.

     

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :