• L'EI vend des antiquités de Syrie et d'Irak sur eBay

    Terrorisme

    07 avril 2016 11:41; Act: 07.04.2016 13:08     Lien

    L'EI vend des antiquités de Syrie et d'Irak sur eBay

    Le vente illégale d'antiquités de Syrie et d'Irak rapporte à Daech entre 150 et 200 millions de dollars par an, estime l'ambassadeur de Russie aux Nations unies.

    storybild

    (photo: AFP)

    Daech empoche chaque année une fortune colossale en vendant des antiquités sur eBay, estime l'ambassadeur de la Fédération de Russie auprès des Nations unies. Selon Vitali Tchourkine, le groupe État islamique a accès à des centaines de milliers de pièces antiques en Irak et en Syrie, qu'il utilise pour enrichir son califat. «Environ 100 000 objets culturels d'importance mondiale, dont 4 500 sites archéologiques, sont sous le contrôle de Daech en Syrie et en Irak.

    Les profit tirés par les islamistes de ce marché illicite d'antiquités et de trésors archéologiques sont estimés à 150-200 millions de dollars par an», a expliqué l'ambassadeur, dans une lettre publiée mercredi. Selon lui, ce business est géré par la division antiquités de l'EI, rapporte l' «Express». L'équivalent d'un ministère des Ressources naturelles, en somme.

    eBay vérifie

    Seuls les jihadistes qui sont en possession d'une autorisation donnée par cette division ont le droit d'excaver, de prendre et de transporter les antiquités. Vitali Tchourkine estime qu'une grande quantité de ces objets de valeur passe en contrebande par la Turquie, et notamment la ville de Gaziantep. Les biens volés sont écoulés lors de ventes aux enchères illégales et ensuite via un réseau de magasins d'antiquités et dans les marchés locaux, poursuit-il.

    Tchoukine ajoute que les antiquités sont par la suite proposées à des collectionneurs de différents pays, et généralement vendues via eBay ou d'autres sites spécialisés. «L'EI exploite de plus en plus le potentiel des réseaux sociaux afin de supprimer le recours à des intermédiaires et de vendre directement les articles à l'acheteur», conclut l'ambassadeur. eBay a réagi aux propos du Russe, assurant qu'il avait «zéro intérêt à voir des listes illégales de biens culturels et historiques apparaître» sur sa plateforme. «Nous sommes en train de vérifier les déclarations de cette lettre», a ajouté eBay.

    (L'essentiel/joc)

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :