• Le patronat remet en cause la rémunération de Carlos Ghosn

    Le patronat remet en cause

    la rémunération de Carlos Ghosn

    Clémence Apetogbor
    Le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, pose aux côtés de la Kwid. Le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, pose aux côtés de la Kwid. - Arun Sankar K./AP/SIPA

    GROS SALAIRES L’Afep-Medef revient sur le rejet par les actionnaires de Renault de la rémunération attribuée à Carlos Ghosn pour 2015, une « première en France »…

    Alors que les députés ont rendu contraignant le vote des assemblées générales d’actionnaires sur les rémunérations des dirigeants d’entreprises, le Medef est-il en train de lâcher les grands patrons ?

    Dans une lettre confidentielle, dont Les Echos ont eu une copie, l’Afep-Medef pointe du doigt la double rémunération de Carlos Ghosn, le PDG de Renault et de Nissan, et appelle le patron à la « mesure ».

    Une rémunération à l’origine du scandale

    Le courrier, daté du 19 mai, est signé par le haut comité de gouvernement d’entreprise (HCGE) de l’Afep-Medef. Le document de deux pages, remet en cause la rémunération globale du double PDG.

    L’Afep-Medef revient sur le rejet par les actionnaires de Renault (à 54 %) de la rémunération attribuée à Carlos Ghosn au titre de 2015, une « première en France », qui a fait grand bruit jusqu’au sommet de l’Etat et conduit les députés à voter un texte sur le sujet.

    >> A lire aussi : Cacophonie au gouvernement sur la rémunération des patrons... Macron contredit Valls et Hollande

    Le 19 mai, le HCGE avait indiqué avoir transmis dans un courrier à Carlos Ghosn et au président du Comité des rémunérations de Renault, Patrick Thomas, « ses recommandations concernant la prise en compte du vote négatif des actionnaires » sur le salaire en 2015 du PDG.

    Une double situation particulière 

    Mais dans les faits, le courrier est bien plus sévère à l’encontre du PDG de Renault-Nissan. Le HCGE pointe du doigt la trop grande « rapidité » avec laquelle le conseil d’administration de Renault a choisi, malgré l’avis des actionnaires, de maintenir la rémunération du PDG, rappellent Les Echos.

    Le « montant global », les 7,2 millions d’euros perçus chez Renault, mais aussi les 8 millions d’euros attribués par Nissan sont pour le HCGE source de l’opposition des actionnaires. Ce dernier rappelle que la « mesure » est un des principes du code Afep-Medef, tout comme la prise en compte de « l’opinion en général ».

    >> A lire aussi : La CGT dénonce l'augmentation du PDG de Capgemini

    Et le Haut comité de s’interroger sur « la situation très particulière constituée par le cumul de la rémunération attribuée (à Carlos Ghosn) par Renault et celle au titre de la présidence de Nissan ». « Ou bien Renault et Nissan sont effectivement deux grandes entreprises autonomes, et dans ce cas, il faudrait justifier soigneusement comment, en termes de disponibilité, la direction générale peut être exercée par une seule personne et écarter la critique de certains observateurs qui considèrent que la rémunération très élevée dans le cadre de Renault correspond à une fonction à "mi-temps" », se demande le HCGE.

    >> A lire aussi : Carlos Ghosn, sauveur de Nissan, fait un pari audacieux avec Mitsubishi Motors

    « Ou bien, compte tenu de la proportion des actifs et de la contribution aux résultats de Renault représentées par cette participation, la performance du dirigeant de Renault est indissociable de celle du président de Nissan et le conseil d’administration du premier doit raisonner sur l’ensemble des deux fonctions, en termes de rémunération et d’appréciation de la performance du dirigeant », poursuit-il. « Dans ce cas en outre, les actionnaires de Renault devraient disposer d’informations détaillées sur la rémunération au titre de Nissan, et sur les mécanismes incitatifs qu’elle comporte, pour se prononcer en toute connaissance de cause », assure le HCGE.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :