• Martigues : l'enfer aux portes de la ville

     
      Faits divers - Justice
     Martigues : l'enfer aux portes de la ville
    Jeudi 11/08/2016 à 08H50   Martigues
      LIEN 

    Deux feux ont aussi fait rage dans le vallon du Pauvre Homme à Martigues, et à l'Aupierre sur les hauteurs d'Istres

    Faits divers - Justice - Martigues : l'enfer aux portes de la ville
    Plusieurs voitures, ainsi qu'un deux-roues et un engin agricole, ont été détruits par les flammes dans le jardin de cette maison, investi rapidement par les pompiers qui ont enfoncé les portails pour sauver les habitations menacées. Photos F.B.
     

    La coïncidence est pour le moins troublante. Hier matin, peu après 11h, un incendie s'est à nouveau déclaré dans le quartier du Vallon du Pauvre Homme, entre Martigues et Port-de-Bouc.

    Un départ de feu situé quasiment au même endroit, à quelques mètres près, de l'incendie qui s'était déclaré lundi après-midi, parcourant 8000 m² de broussailles et de canniers.

    La voie rapide coupée

    Mais cette fois, les conditions n'étaient plus les mêmes. Pas de légère brise du sud, mais un mistral à décorner les boeufs qui a poussé les flammes en direction de la N568.

    En quelques minutes, la voie rapide a été envahie par une épaisse fumée, et comme on pouvait s'y attendre, le feu a "sauté", suivant le chemin du Vallon du Pauvre Homme, en menaçant maintenant les habitations.

    Plus de cinquante sapeurs-pompiers ont été déployés pour lutter contre ce qui est vite devenu un feu urbain. Tandis que la voie rapide était coupée et la circulation déviée par Istres, les secours, sans l'aide des moyens aériens ont dû lutter contre les flammes maison par maison.

    Plusieurs engins ont été positionnés sur la route de Port-de-Bouc, mais devant eux, en contrebas de la voie rapide, le feu a tout de même fait des dégâts.

    Plusieurs véhicules détruits par les flammes

    Les sapeurs-pompiers ont dû enfoncer un portail pour accéder à un jardin dans lequel plusieurs véhicules étaient en train de brûler.

    Une caravane a également été détruite ainsi qu'un petit engin agricole, mais la maison a toutefois pu être sauvée et la progression du feu stoppée avant qu'il ne dégénère.

    À peine plus d'une demi-heure après l'arrivée des secours, le feu était maîtrisé après avoir parcouru deux hectares.

    Restait à noyer le site pour éviter les reprises, attisées par le fort mistral. Mais à peine les pompiers avaient-ils terminé qu'un autre départ était signalé à Fos-sur-Mer.

    Feux dans les Bouches-du-Rhône : 3300 hectares brûlés, retrouvez toutes les informations en direct.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Août 2016 à 07:32

    Quelle catastrophe pour la région. Un feu impressionnant. Rendons hommage à tous ceux qui ont travaillé au risque de leur vie pour circonscrire cet incendie : les pompiers.  D'années en années les incendies dans le sud de la France prennent une ampleur de plus en plus dramatiques.

    J'imagine le désarroi des habitants.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :