• Nicolas Sarkozy au Salon de l’Agriculture : "Il y a urgence à changer de président"

    Nicolas Sarkozy au Salon de l’Agriculture :

    "Il y a urgence à changer de président"

    SIPA

           
     

    Le Salon de l’Agriculture est un rendez-vous incontournable pour tous les hommes politiques, mais surtout, cette année, pour l’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy qui n’a pas encore officiellement déclaré sa candidature dans la course à la primaire à droite. Pour marquer sa visite, il a fustigé François Hollande : "depuis que François Hollande est au pouvoir, on est passé de 10 à 8 milliards d’excédent commercial".

    Nicolas Sarkozy passe à l’attaque. Dans un entretien au Parisien-Aujourd’hui en France publié ce mercredi, l’ancien président n’épargne pas son successeur à l’Elysée, à qui il reproche d’avoir "menti aux Français" et de diriger le pays dans "l’impuissance et l’improvisation". En témoigne, à son sens, la gestion de l’avant-projet de loi El Khomri, dont il pointe les "tergiversations".

    Au Salon de l’Agriculture, les attaques sont devenues encore plus virulentes. Arrivé à 7h30 pour un petit-déjeuner avec des représentants du syndicat agricole FNSEA, le président des Républicains a déclaré que jamais il n’avait vu la France "dans un tel état de stress". "Je ne sais pas si c’est un hasard mais depuis que François Hollande est au pouvoir, on est passé de 10 à 8 milliards d’excédent commercial", a-t-il ajouté.

    "Est-ce que la France va pouvoir continuer à exister ? C’est un problème identitaire absolument central", a-t-il évoqué. "Je suis venu proposer des solutions", explique-t-il en affirmant que les charges doivent "absolument" diminuer et le nombre de normes être revu à la baisse. "Les agriculteurs savent pertinemment faire la différence entre nous qui voyons les agriculteurs comme des entrepreneurs et les socialistes qui les considèrent comme des conservateurs du territoire", a encore affirmé Nicolas Sarkozy, pour qui "il y a urgence à aider les éleveurs et à changer de président".

    Outre les critiques, Nicolas Sarkozy a expliqué que ce n’est pas encore le moment d’officialiser sa candidature. "C’est un peu triste que l’on parle de ça alors qu’il y a une telle crise des agriculteurs, une telle détresse du monde rural plutôt qu’à une actualité qui n’est pas de saison", lance-t-il.

    Lors de cette visite au Salon de l’Agriculture, Nicolas Sarkozy était accompagné de plusieurs responsables LR, comme Christian Jacob, président du groupe à l’Assemblée nationale et ancien syndicaliste agricole, Éric Woerth, Daniel Fasquelle, Guillaume Larrivé, Maud Fontenoy.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Mars 2016 à 06:27

    Il y a urgence, certes mais ça ne veut pas dire qu'il faille remettre les vieux éléphants. Place aux jeunes politiques, place aux idées nouvelles. Ras le bol de ces vieux schnocks qu'on voit depuis des décennies. :(

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 3 Mars 2016 à 16:34

    oui, tout le monde en as raz le bol , je crois!frown

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :