• Pyongyang simule une attaque nucléaire sur Washington

    Pyongyang simule une attaque nucléaire sur Washington

    Lien
    La Corée du Nord a diffusé samedi une nouvelle vidéo de propagande montrant une attaque nucléaire simulée sur Washington. Pyongyang a par ailleurs menacé la Corée du Sud d'une "attaque militaire sans merci" pour avoir calomnié son leader Kim Jong-un.


    Intitulée "La dernière chance", la vidéo de quatre minutes diffusée par Pyongyang montre un missile tiré depuis un sous-marin. Peu après, le Capitole, siège du Congrès américain, explose et un message apparaît sur l'écran, en coréen: "Si les impérialistes américains bougent d'un pouce en notre direction, nous les frapperons immédiatement avec notre force nucléaire".


    La Corée du Nord a diffusé des vidéos similaires par le passé, dont une en 2013 montrant la Maison Blanche dans le viseur d'un tireur, ainsi que l'explosion du Capitole. La dernière vidéo a été publiée par le site Internet de propagande "dprktoday.com".


    Depuis le quatrième essai nucléaire du Nord le 6 janvier, le climat s'est particulièrement dégradé sur la péninsule. Kim Jong-un menace de procéder à de nouveaux essais nucléaires et à des tirs de missiles, en réponse à des manœuvres militaires entre la Corée du Sud et les États-Unis.


    Ultimatum à la Corée du Sud
    Par ailleurs, l'artillerie de l'Armée populaire de Corée a posé un "ultimatum" samedi à la présidente sud-coréenne Park Geun-hye. Pyongyang exige qu'elle s'excuse après des déclarations à Séoul sur l'opportunité de "décapiter" la direction nord-coréenne.


    "Si la traître Park Geun-Hye et sa bande ne répondent pas... l'artillerie de longue portée de l'armée coréenne lancera une action militaire sans merci", assure un communiqué diffusé par l'agence de presse officielle de Corée du Nord KCNA.


    Milliers de tracts
    De leur côté, des militants sud-coréens ont lancé samedi vers la Corée du Nord des dizaines de milliers de tracts s'en prenant au régime de Pyongyang. Cette initiative risque d'aggraver des tensions déjà exacerbées dans la péninsule.


    Park Sang-hak, un Nord-Coréen devenu militant, et ses amis, ont envoyé 50'000 tracts attachés à trois gros ballons depuis un terrain situé près de la ville de Paju, près de la frontière nord-coréenne. Cette action marque l'anniversaire du torpillage de la corvette sud-coréenne Cheonan en 2010, qui avait causé la mort de 46 marins sud-coréens. Séoul avait à l'époque accusé Pyongyang de ce drame et interrompu son commerce et ses investissements avec le Nord.


    "Déluge de feu..."
    Un des trois ballons lâchés par les militants était relié à une grande banderole portant une image du leader nord-coréen Kim Jong-un souriant, avec en toile de fond un missile en cours d'assemblage et le slogan "Faites tomber un déluge de feu sur le forcené nucléaire Kim Jong-un".


    "Nous prévoyons de lancer au total 10 millions de tracts vers le Nord dans les trois prochains mois pour condamner les essais nucléaires de la Corée du Nord", a expliqué M. Park à la presse.


    (ats / 26.03.2016 18h19)

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :