• Dopage : 5 choses à savoir sur le Meldonium, médicament prisé des sportifs


    Par Clément Daniez, publié le 08/03/2016 à 20:00 , mis à jour à 20:20 Lien
     

    Maria Sharapova a révélé en première avoir été contrôlée positive au Meldonium, le 7 mars 2016, lors d'une conférence de presse à Los Angeles.

     

    Maria Sharapova a révélé en première avoir été contrôlée positive au Meldonium, le 7 mars 2016 , lors d'une conférence de presse à Los Angeles.

    AFP / ROBYN BECK

    Il y a encore quelques mois , peu de gens connaissaient l'existence du Meldonium. Uniquement les laboratoires pharmaceutiques, les médecins et les patients auxquels il était prescrit. A présent, cette molécule est devenue une célébrité.

    En ce début de l' année 2016 , le Meldonium est le nouveau produit classé dopant qui fait chuter une flopée de sportifs professionnels : la championne du monde suédoise du 1500 m Abeba Aregawi, la championne olympique 2014 de patinage artistique Ekaterina Bobrova et le vainqueur éthiopien du marathon de Tokyo 2015 Endeshaw Negesse. Et depuis lundi Maria Sharapova , vainqueur de cinq tournois du Grand Chelem dans son sport, le tennis. 

    La découverte du Meldonium

    Le Meldonium a été découvert en 1975 en Lettonie , alors simple république membre de l'URSS. Son inventeur est un scientifique Letton âgé de 68 ans . Pour ses fructueuses recherches, Ivars Kalvins était l'un des finalistes dans la catégorie "oeuvre d'une vie" du Prix de l'inventeur européenne 2015, organisé chaque année par l' Office européen des brevets , dont le sigle est EPO (sic). 

    Pourquoi prescrire du Meldonium?

    Le Meldonium traite préventivement l' infarctus du myocarde , tout comme ses séquelles. "Il permet d'éviter l'oxydation des acides gras dans le métabolisme énergétique du corps, l'une des principales causes d' accumulation de sous- produits toxiques dans les tissus du coeur , entraînant à terme des infarctus, explique l'EPO . En éliminant les sous- produits toxiques et en augmentant l' apport d' oxygène aux cellules, le Meldonium rétablit l' équilibre du métabolisme énergétique du corps." 

    En Europe de l'Est, il est également prescrit pour soigner "l' arythmie cardiaque , l'artériosclérose et le diabète ", a précisé à l'AFP Michel Audran, professeur de biophysique à la faculté de pharmacie de Montpellier et conseiller antidopage de nombreuses fédérations sportives. A cet égard, Maria Sharapova a précisé que le médicament lui été prescrit depuis 2006 pour "traiter des problèmes de santé récurrents, un déficit en magnésium , une arythmie cardiaque et des cas de diabète dans (sa) famille". 

    Le Meldonium, un produit letton qui rapporte

    On ne rigole pas avec le Meldonium en Lettonie . La molécule est l'un des produits phares de son industrie pharmaceutique . A l'export, il a généré "60 à 70 millions d'euros" de chiffre d' affaires en 2013, "soit une part de 0,6 à 0,7% du total des exportations lettones", selon l'EPO. Soit environ la moitié du chiffre d' affaires du laboratoire pharmaceutique Grindeks, qui le commercialise sous le nom de Mildronate . S'il n'est officiellement distribué que dans les pays de l'ex-URSS, le Mildronate s' achète aisément sur Internet , pour moins d'une vingtaine d'euros la boite. 

    Le Mildronate est le produit phare du laboratoire letton Grindex.

    Le Mildronate est le produit phare du laboratoire letton Grindex.

    Office européen des brevets

    Le Meldonium, quel intérêt médical pour les sportifs ?

    "Il fait diminuer le rythme cardiaque et amène plus d'oxygène au coeur. Et ce qui est bon pour le muscle cardiaque est bon pour les autres muscles. Il augmente l' endurance , et a un effet sur la récupération ", estime le professeur Audran. 

    Ivars Kalvins précise de son côté le bénéfice que les sportifs pourraient, selon lui, en tirer. "Les athlètes s'entraînent très dur, à la limite de leurs capacités physiques . Il pourrait donc être raisonnable de leur recommander du Meldonium en tant que protecteur des cellules pour éviter des crises cardiaques ou des dommages musculaires en cas de surentraînement, explique le Letton dans une interview sur un blog spécialisé du Monde . Le Meldonium est un protecteur du coeur en cas d'ischémie (diminution de l'afflux sanguin , NDLR ), il permet de s'entraîner avec une charge moyenne probablement de manière plus durable et plus sûre pour la santé des athlètes." 

    La Meldonium sur la liste des produits dopants

    Comme elle l'avait annoncé en septembre, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a placé officiellement au 1er janvier dernier le Meldonium parmi la liste des substances prohibées . Tout test positif depuis cette date peut entraîner des sanctions - Maria Sharapova a été contrôlée pendant l'Open d' Australie. 

    L'AMA a pris cette décision à la suite d'alertes par des laboratoires anti -dopage européens. Ils constataient un détournement très répandu de l' utilisation du Meldonium par des sportifs souhaitant améliorer leur performance . Il avait ainsi été découvert en 2010 parmi la sulfureuse pharmacopée du Canadien Anthony Galea , médecin de Tiger Woods et de stars de l' athlétisme , du baseball et de football américain. 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Le lien entre Zika et la microcéphalie du foetus établi scientifiquement

    • La1ere.fr avec AFP
    • Publié le 05/03/2016 | 10:05, mis à jour le 05/03/2016 | 10:24   Lien

    Le Zika attaque et détruit des cellules cérébrales humaines en développement. C’est ce que vient de démontrer des chercheurs en laboratoire, établissant la première preuve scientifique d'un lien entre ce virus et la microcéphalie du fœtus.

    Bébé de cinq mois né avec une microcéphalie au Brésil © DIEGO HERCULANO / BRAZIL PHOTO PRESS
    © DIEGO HERCULANO / BRAZIL PHOTO PRESS Bébé de cinq mois né avec une microcéphalie au Brésil
    Jusqu'alors, cette relation de cause à effet entre Zika et microcéphalie n'avait pas été prouvée scientifiquement. Le virus était cependant fortement soupçonné d'être à l'origine de nombreux cas de microcéphalies, en particulier au Brésil. Cette malformation grave et irréversible se caractérise par une taille anormalement petite du crâne et du cerveau des nouveau-nés.

    Au Brésil, 583 cas           

    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'attend à une propagation "explosive" de cas de Zika dans les Amériques, avec trois à quatre millions de contaminations cette année. Pays le plus touché, le Brésil a recensé 583 cas de microcéphalie depuis octobre 2015, soit quatre fois plus que la moyenne annuelle historique.

    Urgence de santé publique           

    Début février, l'OMS avait estimé qu'un possible lien entre le virus Zika et l'explosion des cas de microcéphalie constituait "une urgence de santé publique de portée internationale". Les chercheurs ont travaillé avec des cellules souches humaines cultivées in vitro, et leur résultat a été publié ce vendredi dans la revue américaine Cell Stem Cell. Ils ont déterminé que le virus infecte de façon sélective les cellules souches qui forment le cortex cérébral et les empêche de se diviser normalement pour former de nouvelles cellules, entraînant leur destruction.

    Trois types de cellules          

    Pour ces expériences, les scientifiques ont exposé trois types de cellules humaines au Zika. Les premières, appelées cellules neuronales progénitrices, sont essentielles au développement du cortex cérébral du foetus. Les dommages provoqués par le virus à ces cellules, qui en se différenciant deviennent des neurones, correspondent aux défauts observés dans le cerveau résultant de la microcéphalie, ont constaté ces chercheurs. Les deux autres types de cellules exposées au Zika dans cette expérience sont des cellules souches et des neurones.
      
    © A.D.A.M
    © A.D.A.M
             

    Cellules détruites

    Comme anticipé, le virus Zika a attaqué les cellules neuronales progénitrices humaines et après trois jours, 90% étaient infectées et près d'un tiers ont été détruites. Certaines cellules infectées ont été aussi utilisées par le Zika pour produire de nouvelles copies de lui-même. De plus, les gènes qui normalement se mobilisent contre des agents viraux envahisseurs n'ont pas fonctionné, chose très inhabituelle, soulignent ces scientifiques. En revanche, les deux autres types de cellules humaines testés (cellules-souches et neurones) ont largement été épargnés par le virus.

    Thérapies potentielles

    "Nos résultats démontrent clairement que le Zika peut directement infecter les cellules neuronales progénitrices humaines in vitro (...) avec une grande efficacité", conclut l'étude. "Maintenant que nous savons comment ces cellules neuronales formant le cortex cérébral sont vulnérables au Zika, elles pourraient aussi être utilisées pour un dépistage rapide de l'infection et mettre au point de nouvelles thérapies potentielles", explique Hongjun Song, également chercheur de l'Institut d'ingénierie cellulaire et co-auteur de l'étude.

    Microcéphalie et Guillain-Barré           

    En dehors du foetus, le Zika lui-même, généralement transmis par la piqûre d'un moustique, ne présente pas de danger, provoquant dans le pire des cas des symptômes de rhume ou de légère grippe, passant même parfois inaperçu. Mais avec sa propagation rapide dans plus d'une quarantaine de pays, surtout en Amérique du Sud et dans les Caraïbes, on le suspecte d'être responsable du nombre inhabituellement élevé de microcéphalies et d'autres syndromes graves, en particulier le syndrome de Guillain-Barré attaquant le système nerveux.
      

    Jeaux Olympiques à Rio         

    Le virus se transmet principalement par des moustiques, mais de récents cas suggèrent également une infection par voie sexuelle. Avec plus d'un million et demi de cas depuis 2015, le Brésil est de loin en tête des pays touchés, suscitant des inquiétudes à six mois des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Le comité olympique américain a d'ailleurs annoncé vendredi la création d'un groupe d'experts dans la lutte contre les maladies infectieuses.
     

    Colombie touchée, Argentine épargnée          

    En Colombie, deuxième pays le plus touché, des scientifiques ont signalé le premier cas de microcéphalie lié au Zika, selon la revue britannique Nature. Quant à l'Argentine, tout au sud du continent américain, elle a recensé 14 cas de Zika au cours des deux premiers mois de l'année, d'après le ministère de la Santé.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Un extrait du webdocumentaire "A l'heure de la pause". Récit multimédia

    Un premier cas de transmission par

    voie sexuelle du virus Zika en France

    Le Monde.fr avec AFP | 27.02.2016 à 15h31 • Mis à jour le 27.02.2016 à 15h47  Lien

    La ministre de la santé, Marisol Touraine (ici au CHU de La Meynard, en Martinique), a annoncé samedi que le virus s’était transmis lors d’un rapport sexuel et non par un moustique.

    La ministre de la santé, Marisol Touraine (ici au CHU de La Meynard, en Martinique), a annoncé samedi que le virus s’était transmis lors d’un rapport sexuel et non par un moustique. La ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé samedi 27 février que le virus Zika s’était transmis en France par voie sexuelle (et non par un moustique) pour la première fois.

    Ce cas de transmission par voie sexuelle, détecté il y a quelques jours, « a eu lieu chez une femme qui n’est pas enceinte. Elle a été contaminée par son compagnon, qui revenait du Brésil », a déclaré la ministre, en déplacement en Guyane. Le couple réside en Ile-de-France et la femme se « porte bien », n’a pas dû être hospitalisée, a précisé l’entourage de la ministre.

    Le Brésil est le pays le plus touché par l’épidémie de Zika, avec plus de 1,5 million de personnes contaminées. Comprendre : Zika : dix questions sur un virus qui inquiète Plusieurs cas ont été signalés déjà, notamment aux Etats-Unis.

    Le risque de transmission par ce biais reste toutefois faible.

    Lire aussi : Le risque de transmission sexuelle du virus Zika reste marginal

    Les femmes enceintes sont particulièrement surveillées, car le virus Zika est soupçonné d’être responsable de cas de malformations congénitales chez les fœtus, notamment la microcéphalie (malformation de la boîte crânienne). Mais le plus souvent, les symptômes sont bénins : éruption cutanée avec ou sans fièvre, fatigue, douleurs musculaires et articulaires, conjonctivite, maux de tête. Cependant, dans 80 % des cas, les patients atteints ne développent aucun de ces signes.

    En savoir plus sur

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique