• Ligue des champions : le Barca bat l'Atlético, le Bayern plus fort que Benfica

    COMPTE RENDU - Luis Suarez a permis au FC Barcelone de s'imposer dans au match aller des quarts de finale de la Ligue des champions (2-1). Le Bayern Much s'est imposé de juste contre le Benfica Lisbonne (1-0).    Lien

    Suarez a permis au FC Barcelone de gagner la première manche du quart de finale de la Ligue des champions opposant le FC Barcelone à l'Atlético Madrid.

    Suarez a permis au FC Barcelone de gagner la première manche du quart de finale de la Ligue des champions opposant le FC Barcelone à l'Atlético Madrid.

     

    En attendant le match du Paris Saint-Germain contre Manchester City au Parc des Princes mercredi 6 avril, l'Atlético Madrid d'Antoine Griezmann défiait le FC Barcelone, tenant du titre, au Camp Nou. Le Bayern Munich visait, quant à lui, un premier pas vers le dernier carré face au Benfica Lisbonne.

    Le FC Barcelone a battu l'Atletico Madrid par 2 buts à 1 grâce à un doublé de son attaquant uruguayen Luis Suarez en quart de finale aller de la Ligue des champions dans son stade mythique. Ce match n'a pour autant pas été une partie de plaisir. Fernando Torres a ouvert le score pour l'Atletico (25e), avant de se faire exclure pour deux cartons jaunes (35e). 

    En supériorité numérique pendant la plus grande partie de la rencontre, les Catalans ont multiplié les occasions. Neymar a fait plusieurs tentatives. Suarez, lui, a frappé deux fois (63e, 74e) pour donner l'avantage au Barça avant le retour au stade Vicente Calderon, mercredi 13 avril. "Nous savions que ce serait un match difficile. Nous aurions pu marquer un autre but, mais maintenant, ils sont obligés de marquer lors du match retour", a confié l'attaquant au micro de la chaîne catalane TV3.

    Le Bayern Munich n'est pas à l'abri après sa courte victoire

    De son côté, le Bayern Munich de Franck Ribéry, accroché, a assuré le strict minimum à domicile. Le club de Franck Ribéry a ouvert le score dès la deuxième minute grâce à une tête d'Arturo Vidal. Les Allemands ont battu Benfica par 1 à 0 à l'Allianz Arena. À huit jours du match retour qui aura lieu à Lisbonne, le Bayern n'est pas à l'abri. "Il manque hélas ce deuxième but. Mais on peut quand même être satisfait parce qu'on n'a pas encaissé de but. C'est le plus important", a commenté le portier Manuel Neuer au micro de Sky, soulignant au passage la solidité de la défense lisboète. Le 13 avril, les Allemands tenteront de se qualifier pour le dernier carré pour la cinquième fois consécutive.

    Ligues des champions : le programme des quarts de finale

    Tous les matches à 20h45.

    Mardi 5 avril : 
    FC Barcelone-Atlético Madrid 2-1
    Bayern Munich-Benfica Lisbonne 1-0

    Mercredi 6 avril : 
    PSG-Manchester City

    Wolfsburg-Real Madrid

    Mardi 12 avril :
    Manchester City-PSG
    Real Madrid-Wolfsburg

    Mercredi 13 avril : 
    Atlético Madrid-FC Barcelone
    Benfica Lisbonne-Bayern Munich

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Super League : 4e victoire consécutive pour les Dragons Catalans sur Widnes (21-8)

    Le 02 avril à 15h40 par Laura Causanillas/lindependant.fr | Mis à jour le 02 avril   Lien

     

    80' Dragons Catalans (4E)   21 : 8   Widnes (1E)

    Dernière mise à jour : 2016/04/02 19:57

    Trier par :

    19:57

    Non sans peine, sur un terrain glissant, après une première mi-temps poussive et un score de 4-0 à la mi-temps, les Dracs sont venus à bout de Widnes (21-8). Les Anglais ont su structurer leur jeu autour du porteur de balle. Gênant le déploiement du jeu des Dracs qui, au courage, ont finalement pris le dessus au score. 

     

    Merci à toutes et à tous de nous avoir suivi sur ce live. Bon week-end sur www.lindependant.fr. 

    19:52

    Et la fin du match retentit à Gilbert-Brutus qui voit les Dragons Catalans gagner Widnes sur le score de 21 à 8.

    19:49  ESSAI TRANSFORME DE PAT RICHARDS

    19:48  77' ESSAI D'ELOI PELISSIER

    19:48

    Essai de Pélissier ? Parvient-il à se défaire de ses adversaires dans l'en-but ?

    19:47  ESSAI POUR LES DRAGONS CATALANS

    19:47

    Renvoi sous les poteaux par Widnes après une grosse action catalane qui est venue mourir sous les poteaux.  

    19:46

    76' Escaré fait le jeu au centre du terrain. Il anime les débats avec ses appuis...

    19:45  8649 spectateurs sont dénombrés dans le stade Gilbert-Brutus.

    19:45  Dave Taylor chez les Dracs est élu homme du match.

    19:44

    La balle à l'engagement ne fait pas 10m dans un grand tohu-bohu mais l'arbitre ne le signale pas. 

    19:43  74' DROP DE THOMAS BOSC

    19:43

    74' Dans les 20m anglais, deux contre un entre Gigot et Baitieri, mais les Anglais reviennent sur eux. La balle finalement revient à Bosc qui tape, derrière le tenu et le travail de Pélissier, un drop. 

    19:42

    Le temps est arrêté pour blessure côté Widnes. 

    19:39

    72' En attaquant la ligne, les Vikings tombent sur un os quasiment sous les poteaux. Les Dragons se congratulent après cette bonne action. 

    19:38

    71' Faute d'Escaré pour un pied à l'extérieur de la touche alors qu'il faisait un arrêt de volée. Mêlée pour Widnes sur les 20m catalans à gauche du terrain. 

    19:37

    A 10 minutes de la fin du match, nous en sommes à 14-8 pour les Dracs. 

    19:37  ESSAI TRANSFORME PAR PAT RICHARDS

    19:36

    Duport fait un rasant, Taylor accueille la balle dans ses bras et dans le coin à gauche, il aplatit. 

    19:35  68' ESSAI DE DAVE TAYLOR

    19:35  ESSAI POUR LES DRAGONS CATALANS

    19:33  ESSAI REFUSE PAR RICHIE MYLER

    La raison ? Arrachage de la balle dans le second temps de l'action. 

    19:33

     L'arbitrage vidéo est demandé sur l'essai de Myler qui aplatit la balle après que sur un regroupement au sol les Anglais aient lâché la balle. Ils la font rentrer puis sortir de l'en-but. Et en sortant de l'en-but, la balle est finalement saisie par Myler qui plante un essai.  

    19:31  67' ESSAI POUR LES DRAGONS CATALANS

    19:30

    66' Tandis que les Dragons se plaçaient en profondeur autour du tenu, à quelques mètres de l'en-but, coup de pied à suivre de Bosc. Mais la balle sort hors de slimites du terrain. Renvoi sous les poteaux. 

    19:28

    64' Sur les 40m anglais côté gauche, en-avant anglais dans l'action après un énorme placage de Stewart. La balle tombe au moment du contact. Les Dragons récupèrent la balle. Mêlée. 

    19:26

    Mason est remplacé par Mounis. 

    19:26

    62' Ballon capté par Escaré après un coup de pied à suivre direction l'en-but pour Widnes. 

    19:24

    61' Les esprits s'échauffent, ça dégénère. L'arbitre doit prendre ses responsabilités. Pélissier et Gilmore s'écharpent au sol. Les copains viennent prendre leur défense sur les 40m à gauche des Anglais. Pénalité jouée à la main par Widnes. 

    19:22

    Egalité parfaite à l'heure de jeu : 8-8. 

    19:21  PENALITE PASSEE POUR WIDNES

    19:20

     Aiton est remplacé par Pélissier. 

    19:20

    Aiton sort, après Mounis, sur blessure. 

    19:19

    59' Placage haut de Bousquet sifflé das la foulée quasiment sous l'en-but catalan. Et même Aiton touche Bousquet, et se blesse à l'arcade. Pénalité pour les Vikings. 

    19:18

    58' Stewart tente d'arracher la balle au contact tandis que son vis-à-vis porte la balle. Il est sanctionné par l'arbitre. 

    19:17

    Les Dragons ne déploient vraiment plus de jeu à l'heure de jeu et vont même à la faute. 

    19:16

    Maria quitte le terrain. Baitieri revient. 

    19:15

    A la 55e, Widnes recolle au score. 8-6 pour les Dragons Catalans. 

    19:15  ESSAI TRANSFORME PAR RHYS HANBURY

    19:14

    Ouverture du score par les Anglais après plus de 50 minutes de jeu. Les Dragons commettent une erreur en défense et dans les 5m catalans, sur une double sautée, Richards qui monte mal, crée un décalage pour ses adversaires. Essai.

    Google Bookmarks

    votre commentaire

  • Ligue 1 : démonstration du PSG

    face à Nice (4-1)

    Le Monde.fr avec AFP | 02.04.2016 à 19h16 • Mis à jour le 02.04.2016 à 22h49   lien

    L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un triplé face aux Niçois, samedi 2 avril au Parc des Princes.

    Déjà sacré champion, le Paris-Saint-Germain était accusé de s’assoupir, de se reposer sur ses lauriers, d’être démotivé. La preuve, ne venait-il pas de perdre contre Monaco (0-2) le 20 mars ?

    Peut-être piqué au vif, le club parisien a joué le jeu, et du très beau jeu même, samedi 2 avril sur la pelouse du Parc des Princes, face à l’OGC Nice, battu 4-1. Des Parisiens notamment emmenés par le Suédois Zlatan Ibrahimovic, auteur d’un triplé (15e, 34e, 82e), pour le compte de la 32e journée de Ligue 1 . En première mi-temps, les Niçois ont donné le change, en particulier avec le but d’Hatem Ben Arfa, à la 18e minute. De retour des vestiaires, c’était au tour de David Luiz de s’intercaler entre deux buts de Zlatan Ibrahimovic et de marquer, à la 48e.

    « On réfléchit et on discute »

    « Ibra » a impressionné par ses buts, opportunistes, surpuissants, acrobatiques. Peu de joueurs auraient réussi son contrôle à la réception d’une ouverture de David Luiz, en enchaînant d’une frappe qui lobait le gardien niçois Yoan Cardinale (15e). Peu également auraient su transformer ce coup franc des 18 mètres, à la suite d’une obstruction de Niklas Hult sur Lucas (34e). Cela fait désormais 38 buts en 41 matchs, toutes compétitions confondues, pour Ibrahimovic, dont 30 en Ligue 1. Alors que personne, mis à part lui-même peut-être, ne peut dire si le Suédois sera encore au Paris-Saint-Germain la saison prochaine. « On réfléchit et on discute », a synthétisé l’entraîneur Laurent Blanc à la veille de ce PSG-Nice.

     

    Le défenseur brésilien David Luiz, auteur d'un but face à Nice au parc de Princes le 2 avril.

    Lire aussi :   Passion aveugle pour le PSG

    L’autre soliste de la pelouse du Parc des Princes, samedi 2 avril, a été Hatem Ben Arfa : laissé seul par Thiago Motta et par la défense centrale à la 18e minute, le Niçois a accéléré avant de se mettre sur son pied gauche et d’enrouler une frappe dans la lucarne de Kevin Trapp. Son 13e but de la saison, qui permettait à Nice de revenir à 1-1.

    « Il ne faut pas trop voir ce match sur le score mais sur le contenu , a déclaré l’entraîneur niçois Claude Puel, à la fin de la rencontre. On a fait une première mi-temps intéressante, on a su très vite revenir au score, mais on a affronté une belle équipe de Paris, concentrée du début à la fin. Il y a eu des matchs dans le passé où « Ibra » et certains de ses coéquipiers pouvaient manquer de concentration. Là, sur les deux premières frappes cadrées, ça fait deux buts. (…) A part Paris, je pense qu’on a le dessus sur la plupart des équipes, mais là, c’était un cran au-dessus. Mon équipe, ce sont des gamins, la plus jeune en Europe, donc on apprend beaucoup de ces matchs, même si on prend un score assez lourd. »

     

    Le défenseur du PSG Thiago Silva (à gauche) et son homologue niçois Paul Baysse (au centre), samedi 2 avril à Paris.

    A quatre jours du quart de finale de la Ligue des champions

    Interrogé sur Paris favori face à Manchester City : « Paris fait partie des quatre meilleures équipes en Europe, a répondu Claude Puel, c’est une meilleure équipe, avec un meilleur collectif, de meilleures individualités, mais les matches, il faut les jouer. »

    Laurent Blanc avait prévenu qu’il voyait cette rencontre comme une répétition générale, à quatre jours du quart de finale aller de la Ligue des champions contre Manchester City. Bonne nouvelle, aucun blessé n’est à déplorer, et Thiago Motta et Lucas ont été ménagés, remplacés respectivement à la 69e et 80e minute.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Foot - Barcelone

    Barcelon/Real Madrid : Grâce à Karim Benzema,le Real s’impose au Nou Camp !

    Publié le 2/04/2016 à 22:36 par J.-G.D., mis à jour le 2/04/2016 à 22:42   Lien

    Si le Clasico était très attendu par les supporters de Barcelone et du Real Madrid, les Madrilènes ont remporté un succès important dans la course au podium. Alors que Gerard Piqué ouvre le score au retour des vestiaires (56e), les hommes de Zinedine Zidane reviennent grâce à Karim Benzema (62e), avant que Cristiano Ronaldo donne la victoire aux Merengue (85e), deux minutes après l’expulsion de Sergio Ramos (2-1). Le club de la capitale espagnole est toujours troisième (69 pts), à seulement un point de l’Atlético Madrid, et à sept unités du Barça.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Franck Ribéry inscrit une «Papinade» avec le Bayern Munich

    R.T. | 02 Avril 2016, 17h04 | MAJ : 02 Avril 2016, 17h04    Lien
        Franck Ribéry a inscrit une magnifique volée avec le Bayern Munich.   Franck Ribéry a inscrit une magnifique volée avec le Bayern Munich.  Bein

    Franck Ribéry retrouve la forme sur les terrains de la Bundesliga à deux mois de l'Euro en France.

     

    Le milieu de terrain français du Bayern Munich a inscrit un but magnifique lors de la première période de la rencontre entre les Bavarois et l'Eintracht Francfort. L'international français a profité d'un mauvais renvoi de la défense de Francfort pour inscrire d'une volée acrobatique le premier point de la rencontre.

    Un but qui n'est pas sans rappeler un célèbre but de Jean-Pierre Papin inscrit en 1995 avec le Bayern lui aussi. But qui fait toujours partie des 10 plus beaux de l'histoire du championnat allemand. 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    • Super League : les Dragons Catalans écrasent Castleford 41 à 22 à Perpignan

    Perpignan a largement battu Castleford 41 à 22, ce lundi soir, au stade Gilbert Brutus. C'est la 3ème victoire consécutive pour la formation catalane qui se hisse à la 5ème place de la Super League, à 4 points du leader.

    • FD avec S.Girard
    • Publié le 28/03/2016 | 20:57, mis à jour le 28/03/2016 | 21:05 lien
       
    Tony Gigot, 3/4 centre des Dragons Catalans - 28 mars 2016. © F3 LR S.Girard

    © F3 LR S.Girard Tony Gigot, 3/4 centre des Dragons Catalans - 28 mars 2016.


    Après deux succès consécutifs à l’extérieur, les Dragons devaient absolument confirmer à domicile. L’éprouvante série de Pâques, 5 matches en seulement 20 jours, a contraint Laurent Frayssinous à effectuer quelques changements sur le XIII de départ.

    Une ligne de ¾ remaniée, avec le retour de Morgan Escaré à l’arrière et la titularisation pour la première fois de la saison du jeune Fouad Yaha sur l’aile. L’entraîneur n’a pas souhaité prendre de risque à la charnière où le Stéphanois Thomas Bosc remplaçait le demi de mêlée Richie Myler laissé au repos.

    Après une entame conquérante (18-4 à la demi-heure de jeu), les Catalans ont connu une baisse de régime qui a permis aux Anglais de revenir dans la partie avec un doublé du ¾ centre Greg Minikin. Juste avant la pause, Morgan Escaré aplatissait en coin et redonnait un peu d’air aux siens (22-16 à la mi-temps).
    A la reprise, les deux équipes montrent des signes de fatigue et sont au bord du KO. On sent alors que la rencontre ne va pas tarder à basculer… sur un détail, comme toujours.
    La fraîcheur de Morgan Escaré sera justement l’élément déclencheur. L’arrière catalan prend l’intervalle avant d’enrhumer le dernier défenseur pour inscrire son deuxième essai de la soirée (28-16 à la 50’). Castleford cède et ne reviendra plus dans le match.

    Seul ombre au tableau, la blessure du capitaine Rémi Casty touché aux côtes. Le pilier originaire de Lézignan devrait être indisponible quelques semaines.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • TOP 14 - Agen-Montpellier (21-45) - Montpellier impose sa puissance et fait exploser Agen

    Dans cet article
    Dernière mise à jour Il y a 14 heures - Publié le 26/03/2016 à 20:24    Lien

    TOP 14 - Impressionnant de puissance, Montpellier a fait exploser Agen sur sa pelouse et même glané le bonus offensif (21-45). Une belle copie de la part du MHR qui monte à la 3e place du classement.

    Montpellier restait sur quatre victoires de rang en championnat. En déplacement chez la lanterne rouge agenaise, on se disait avant le coup d'envoi qu'un cinquième succès ne serait qu'une formalité... Erreur. C'était sans compter sur l'orgueil des Agenais qui ont posé de gros problèmes aux Héraultais et offert un superbe match avec 9 essais au compteur. Le MHR s'impose (21-45) et décroche le bonus offensif, mais nous vous fiez pas au score, les Héraultais ont dû batailler jusqu'au bout avec un essai de plus de 60m à la sirène !

    Montpellier balbutie son rugby

    Le MHR attaquait parfaitement cette rencontre, avec une possession de plus de 3 minutes ponctuée par l'essai de Spies (6e). On se disait alors que les Héraultais aller dérouler et asseoir leur domination. Mais c'était sans compter sur cette équipe agenaise qui ne baissait pas les bras malgré sa situation au classement. Et dans la continuité de l'ouverture du score montpelliéraine, le SUA revenait par un essai bien amené et inscrit par Balès (10e). Une semaine après son carton face au Racing, le MHR était méconnaissable avec beaucoup de ballons perdus et d'imprécisions. En face, Agen a eu les possibilités de revenir mais manquait l'occasion comme sur l'accélération de Kotze repris à quelques centimètres de la ligne par Mogg.

    http://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2015-2016/top-14-agen-montpellier-21-45-montpellier-impose-sa-puissance-et-fait-exploser-agen_sto5397708/story.shtml

     

    White change tout (ou presque) à la pause

    A la pause, Jack White opérait 5 changements, visiblement peu satisfait de la performance de ses hommes. Du changement devant notamment et cela a été suivi d'effet. Si les Montpelliérains peinaient toujours dans le jeu, ils ont finalement trouvé la solution sur ce qui fait leur force : le ballon porté. Une touche à 10m, derrière la puissance faisait le travail et B. Du Plessis concluait l'effort collectif.

    Mais comme lors du premier acte, Agen revenait dans la foulée avec un essai de pénalité (14-17 à la 54e). Le plus beau était à venir dans cette rencontre. A la suite de cet essai, Pierre Spies offrait un véritable récital avec une charge sur plus de 40m laissant la défense agenaise K-O. Le troisième ligne sud-africain offrait l'essai à B. Du Plessis en bout de course. Une réalisation qui a scellé le sort de ce match, même si Montpellier a dû attendre un essai de 60m à la sirène pour accrocher le bonus offensif. Le MHR plus que jamais candidat aux deux premières places !

     
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Super League : victoire des Dragons Catalans 26 à 12 à Salford

    Les Perpignanais l’emportent avec un doublé du 2ème ligne Dave Taylor et grâce à la réussite de leur buteur Pat Richards (5 essais sur 6).

    • Par Fabrice Dubault
    • Publié le 25/03/2016 | 18:26, mis à jour le 25/03/2016 | 19:52    Lien
    A Perpignan, le stade Gilbert-Brutus était quasi comble dans les Pyrénées-Orientales. © bein sports

    © bein sports A Perpignan, le stade Gilbert-Brutus était quasi comble dans les Pyrénées-Orientales.


    C'est la 4e victoire de Perpignan en 7 matchs, dont 3 à l'extérieur.

    Perpignan revient de Salford avec un joueur blessé, Justin Horo. Cela va obliger l'entraîneur a remanier les lignes arrières.

    Toutes les infos sur le site des Dragons Catalans.

    Au classement de Super League, les Dragons Catalans sont 6e sur 12.

    1 Warrington Wolves 14
    2 Widnes Vikings 12
    3 Wigan Warriors 12
    4 Hull FC 8
    (...)
    6 Dragons Catalans 8

    Prochain match, lundi à 18h, à Perpignan, les Dragons (6e) reçoivent Castleford (7e).
     
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le patron d’Indian Wells démissionne à la suite de ses propos sur le tennis féminin

    Le Monde.fr | 22.03.2016 à 06h35 • Mis à jour le 22.03.2016 à 07h12   Lien

     

    Le directeur du tournoi Indian Wells, Raymond Moore, a démissionné de ses fonctions, a annoncé lundi 21 mars Larry Ellison, le propriétaire du tournoi californien. Une annonce qui fait suite aux propos controversés qu’il avait tenu la veille, lors d’une conférence de presse :

    « Si j’étais une joueuse, je me mettrais à genoux chaque soir pour remercier Dieu d’avoir donné naissance à Roger Federer et Rafa Nadal, parce qu’ils ont porté ce sport. Vraiment. »

    Et d’ajouter, à propos des membres de la World Tennis Association ( WTA), l’association qui organise les tournois professionnels féminins : « Ils ne font que profiter du succès des hommes. » Des déclarations qui ont fait polémique malgré les excuses de l’auteur, quelques heures plus tard.

    Djokovic en soutien

    Les propos de l’ancien joueur sud-africain de 69 ans avait été d’autant plus médiatisés que le numéro 1 mondial du tennis, le Serbe Novak Djokovic, avait réagi à ce discours « pas politiquement correct » du directeur d’Indian Wells. Le joueur, dont la victoire à Indian Wells lui a tout de même rapporté la bagatelle de 1 028 300 dollars, avait notamment déclaré :

    « Les statistiques montrent qu’il y a plus de spectateurs pour les matchs de tennis masculins. Je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles nous devrions gagner plus. »

    Lire aussi :   Tennis : l’égalité des primes hommes-femmes est-elle injuste ?

    Larry Ellison, le propriétaire du tournoi, s’est empressé suite à la démission de Raymond Moore de « remercier personnellement toutes les femmes athlètes qui ont lutté si dur pendant tant d’années dans le but d’obtenir en récompense des sommes d’argent égales [à celles des hommes] dans le tennis professionnel ».

    « Je veux les féliciter pour leur réussite. Nous tous à l’Open BNP Paribas (Indian Wells) promettons de continuer à travailler avec chacun pour faire du tennis un meilleur sport pour tout le monde ».


    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Rugby féminin : la France remporte

    le tournoi des six nations

    Le Monde.fr | 19.03.2016 à 16h07 • Mis à jour le 19.03.2016 à 17h30    Lien

    L'équipe de France féminine de rugby a remporté le tournoi des six nations, vendredi 18 mars.

    L’équipe de France féminine de rugby a remporté le Tournoi des 6 Nations, vendredi 18 mars, en coiffant sur le fil l’Angleterre, battue 17-12, vendredi, à Vannes. Le jeu au pied défaillant des Bleues aurait pu leur coûter cher avec des pénalités faciles (7e, 45e) et deux transformations laissées en chemin.


    Mais à force de courage et solidarité, elles ont pris le dessus sur un quinze de la Rose qui visait le Grand Chelem, contrairement aux Françaises, battues au pays de Galles (10-8) lors de la 3e journée.

    Les Anglaises avaient pris le score en marquant par leur ailière Thompson au bout d’un petit côté joué à la suite d’une mêlée à cinq mètres, bien aidée par deux plaquages ratés des françaises (7-0, 25e).


    Mais les Bleues renversaient le score avec deux essais collectifs (38e, 53e), qui les plaçaient en tête pour la première fois du match 12-7. Avantage de courte durée, puisque les Anglaises égalisaient sur un essai là aussi en force (12-12, 71e), qui leur redonnait la victoire dans le Tournoi.


    Mais poussées par leur public, les Bleues ont arraché la décision à neuf minutes de la fin grâce à un nouveau maul tout en maîtrise poussé jusqu’à l’en-but (17-12).
    Un exemple que leurs homologues masculins essaieront de suivre samedi.

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique