• Trois nouvelles planètes «potentiellement habitables» découvertes

    Trois nouvelles planètes «potentiellement habitables» découvertes

    Paysage d'une des trois planètes, imaginé par l'Observatoire européen austral (ESO).

     

    Des planètes similaires à la Terre et situées hors du système solaire ont été dévoilées lundi par des astronomes. D'autres découvertes de ce type avaient été faites en 2013 et 2015.

     
     

    Cette découverte ravira les amateurs d'astronomie. Une équipe de scientifiques a révélé l'existence de trois nouvelles exoplanètes «potentiellement habitables». Elles ont été découvertes en orbite d'une petite étoile. Selon une étude publiée lundi dans la revue britannique Nature, ces planètes offrent la possibilité «de trouver des traces chimiques de vie en dehors de notre système solaire». Ces planètes sont «de taille similaire à la Terre, potentiellement habitables et propices aux études atmosphériques détaillées avec la technologie actuelle», a déclaré Michael Gillon, professeur à l'Université de Liège en Belgique, et coauteur de l'étude. Son équipe a su trouver ce trio de planètes à environ environ 39 années-lumière de la Terre, en bénéficiant du soutien technique de l'Observatoire européen austral (ESO).

    Les trois nouvelles planètes ont également la particularité de graviter autour d'une étoile dite «naine», baptisée Trappist-1. Jusqu'à présent, on ignorait que des planètes telluriques, similaires à la Terre, pouvaient orbiter autour d'une étoile de cette taille.

    Pour leur recherche, Michaël Gillon et ses collègues ont utilisé un petit télescope de 60 cm, installé au Chili. Ce télescope à infrarouge permet de traquer les étoiles trop petites et trop sombres pour les télescopes optiques. «Notre découverte ouvre un nouveau terrain de chasse» autour de ces petites étoiles, a déclaré le chercheur belge Michaël Gillon. «À l'échelle de la Galaxie, cela représente des milliards d'endroits en plus où la vie aurait pu se développer!», s'est-il exclamé. Selon les chercheurs, deux des trois planètes orbitent près de l'étoile, tandis que la troisième se situe probablement dans la zone habitable de TRAPPIST-1.

    La température, la taille et la composition de ces nouvelles planètes les rapprochent fortement de la Terre. Mais il faudra attendre de définir avec exactitude leur masse, leurs caractéristiques atmosphériques (si elles ont une atmosphère) pour savoir si elles sont réellement propices à la vie. Des informations que les chercheurs pourraient obtenir «relativement rapidement» grâce à la technologie actuelle, «d'ici 5 à 10 ans, notamment avec le télescope spatial James Webb qui sera lancé en 2018», selon Michaël Gillon.

    D'autres exoplanètes découvertes en 2013 et 2015

    Une exoplanète, ou planète extrasolaire, est une planète située en dehors du Système solaire. La majorité d'entre elles tournent autour d'étoiles situées à environ 400 années-lumière de notre système. À cause de leur distance et de leur manque de luminosité, elles n'ont pu être détectées qu'à partir des années 1990. Quelque 1.935 exoplanètes ont pour le moment été confirmées dans 1.109 systèmes planétaires. Plusieurs milliers de planètes extrasolaires supplémentaires découvertes au moyen de télescopes ou de satellites, sont en attente de confirmation.

    Ce n'est pas la première fois que des exoplanètes potentiellement habitables ont été découvertes. En avril 2013, deux planètes légèrement plus grosses que la Terre, situées à 1.200 années-lumières de notre système solaire, avaient été découvertes par l'agence spatiale américaine de la Nasa. Aux yeux des astronomes, ce qui rend une planète habitable est sa formation en tant que planète rocheuse, située à bonne distance de son étoile pour abriter de l'eau liquide à sa surface, ouvrant la possibilité à une forme de vie.

    En juin 2013, l'Observatoire européen austral découvre une «zone habitable bien remplie», représentant trois exoplanètes, autour de l'étoile Gliese 667c, située à seulement 22 années-lumière de notre système solaire.

    Enfin, en janvier 2015, six nouvelles planètes à cœur rocheux et potentiellement habitables avaient été découvertes par le télescope spatial Kepler.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Mai 2016 à 11:59

    C'est une jolie découverte mais que Dieu fasse qu'aucun humain ne puisse jamais y poser le pied. Quand on voit ce qu'il a fait de la Terre :(

    Bonne journée Marialis

      • Jeudi 5 Mai 2016 à 12:31

        J'ai eu la même pensée en passant l'info! bisouscool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :