• Turquie : deux femmes abattues après avoir mitraillé un poste de police

     

    Turquie : deux femmes abattues

    après avoir mitraillé un poste de police

    03 Mars 2016, 12h11 | MAJ : 03 Mars 2016, 12h10   Lien

     

      Capture d'écran. Deux femmes non identifiées ont attaqué jeudi matin un poste de police dans le district de Bayrampasa à Istanbul.  DR/ CNN TurkCapture d'écran. Deux femmes non identifiées ont attaqué jeudi matin un poste de police dans le district de Bayrampasa à Istanbul. 

    Embellissez votre pelouse avec la tondeuse thermique à 249€ (kit mulching inclus)

    Installez une serre de jardin à 79,90€

    Implantez votre carré potager avec ses 3 sacs de terreau (35L) offerts à 19,95€

    Profitez de votre jardin avec les fauteuils Maryland à 19,90€ l’unité (dont 0,25€ d’éco-mobilier)

    En savoir plus sur MR-BRICOLAGE.FR

      
     

     

    Elles ont calmement sorti un fusil mitrailleur de leur sacs à main. Deux militantes d'un groupuscule d'extrême gauche interdit ont attaqué jeudi matin un poste de police dans le district de Bayrampasa, à Istanbul, sans faire de blessé selon un premier bilan.

     

     

     Elles ont réussi à prendre la fuite avant d'être «neutralisées» par les forces de l'ordre.



    La chaîne d'information CNN-Türk a de son côté affirmé que les deux femmes, présentées dans les médias turcs comme des «terroristes», s'étaient retranchées dans un bâtiment situé à proximité du lieu de l'attaque. La police a donné l'assaut en fin de matinée et les a abattues, selon CNN-Türk.

    Selon l'agence de presse Dogan, ces deux femmes avaient lancé plusieurs grenades puis ouvert le feu contre le quartier général stambouliote des unités de la police anti-émeute. Les fonctionnaires avaient riposté et blessé une des deux assaillants.


    La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte permanente depuis une série d'attentats meurtriers sur son sol.

    Vingt-neuf personnes ont été tuées le 17 février dans une attaque suicide à la voiture piégée visant des véhicules militaires dans le coeur de la capitale Ankara, qui a été revendiqué par une faction kurde radicale, les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), proche du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit).

    En 2015, la Turquie a été frappée par quatre attentats à la voiture piégée, à Ankara, Istanbul, dans le sud-est et à la frontière syrienne, tous attribués aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :