• Euro 2016 : Ce qu’on retient de la liste de Deschamps ?

    Sport  

    Euro 2016 : Ce qu’on retient de la liste de Deschamps ? C’est bête que les réservistes ne soient pas dedans

    FOOTBALL Le sélectionneur a livré une liste cohérente avec son mandat, sans surprise majeure...

    Didier Deschamps au Journal de 20h. Didier Deschamps au Journal de 20h. - Franck Fife/AP/SIPA

    * Julien Laloye

    Il est arrivé sans cravate, détendu du slip, et pourtant il nous a sorti la liste la moins funky du monde. Ce serait faux de lui dire qu’on lui en veut, on le connaît notre Didier et on s’était fait à l’idée qu’il allait rester conservateur. D’ailleurs il nous l’a dit d’emblée, cette histoire de 7 défenseurs pour prendre un attaquant supplémentaire raccord avec la profusion de bien dans le secteur, c’était un truc de journalistes. « Je préfère que les postes soient doublés pour parer à toute éventualité ». Sur le fond, difficile d’en vouloir au sélectionneur. Il aurait bien aimé appuyer sur reset et pouvoir compter sur Benzema, Sakho ou Valbuena, mais Il est resté d’une cohérence sans failles avec ses principes dans le contexte d’une année beaucoup plus compliquée que prévue pour lui.

    >> A lire aussi : Pourquoi Deschamps a décidé de snober Ben Arfa

    « Je n’ai pas eu un long fleuve tranquille depuis le début de saison. Je me serais bien passé de pas mal de choses entre les blessures et autres. Mais J’étais prêt à gérer au mieux les problèmes ». Gérer au mieux, ça veut dire garder Giroud, pourtant totalement à la rue depuis janvier. « Sur un attaquant, c’est particulier, il peut avoir une période de disette comme c’est arrivé à d’autres en équipe de France. Il reste sur 4 buts avec nous, il était présent à la Coupe du monde, je n’ai pas de travail à faire avec lui. Il est à 25 buts avec ceux de l’équipe de France cette saison, ce n’est pas négligeable quand même. Je connais ses qualités ».

    J'invoque le 49.3 pour mettre Ben Arfa à la place Giroud @equipedefrance ! Z'avez pas le choix !

    Gérer au mieux, ça veut dire aussi ne pas briser la dynamique offensive du groupe en remuant des souvenirs pas toujours heureux avec Ribéry, pourtant candidat à un retour. « Franck a beaucoup apporté mais il a pris une décision, mais j’ai fait confiance à d’autres joueurs en son absence. Je ne me sentais pas le droit de les priver d’un tel événement ». Si l’histoire finit mal, et parce que c’est la loi du métier, on pourra apporter trois critiques à la liste du sélectionneur.

    • Ne pas avoir pris ni Benzema ni Ben Arfa. Pour le premier, DD n’avait pas le choix. En se privant du second, que tout le monde ou presque réclamait, il ne choisit pas de commencer l’aventure sous les vivas de la foule. Mais Cantona ou Ginola, d’autres talents bruts, ont vécu ça avant lui, et les Bleus ont fini champions du monde quand même.
    • Avoir un peu trop privilégié la logique de groupe à la forme du moment. Certains cadres du groupe n’ont ébloui personne depuis septembre. Cabaye, par exemple, je joue plus sentinelle et ne joue plus très bien tout court. Sissoko vient d’être relégué avec Newcastle et Mangala ne fait pas peur à grand monde avec City.
    • S’être privé d’autant d’armes offensives performantes. Lacazette vient de terminer deux saisons de suite à 20 buts en L1, une rareté pour un avant-centre tricolore et Gameiro enquille avec Séville. Tant pis, on s’en passera

    Qui a dit que Deschamps n'innovait jamais ? Il invente l'équipe réserve meilleure que l'équipe A

     

    Au fond, et c’est le petit regret de cette liste, on lui préfère presque les réservistes aux titulaires. Sans revenir sur les attaquants, Sidibé pour couvrir les deux postes de latéraux, c’est l’avenir, tout comme Umtiti,longtemps ignoré par le staff tricolore sans qu’on comprenne bien pourquoi, ou Rabiot, dont on pressent que d’ici un an ou deux, ce sera plus un un homme de onze de départ que de huit de réserve. Mais c’est une bouderie de supporter contrarié qui passera vite. Deschamps a fait confiance au groupe qui apporte les meilleures garanties aussi bien sur le terrain qu’en dehors, et on ne peut pas lui reprocher de faire le sourd. Payet ou Gignac à l’Euro, c’était une drôle de cote en septembre. Le reste, c’est de l’écume.

    Bonus track: Nos observations pêle-mêle

    - Il n'y a qu'un joueur à zéro sélections, c'est le troisième gardien

    - En parlant de Benoit Costil, qui a dit que la génération 87 était maudite

    - Il est bon ce DD à donner du pain au peuple avec sa liste de réservistes

    - D'ailleurs, on le sait Didier que t'as pas voulu trancher entre Gameiro et Lacazette.

    - On est jeunes bordel. C'est pas tout à fait sûr qu'on gagne cet Euro finalement

    - Cabaye et Sissoko, ça tient du miracle quand même

    - C'est la même équipe qu'en mars en dehors de Sakho. Comme quoi les amicaux ça compte

    - 13 mondialistes à l'Euro seulement. On a perdu du monde depuis le Brésil

    - Merci pour Umtiti, on a évité le tweet vengeur de Jean-Michel Aulas

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :