• Ce que l’on sait de la fusillade de Dallas

    Ce que l’on sait de la fusillade

    de Dallas

    Le Monde.fr avec AFP | 08.07.2016 à 08h01 • Mis à jour le 08.07.2016 à 12h57

    Des tireurs ont semé la panique jeudi 7 juillet au soir à Dallas, en marge d’une manifestation contre les violences policières, après la mort de deux hommes noirs ces derniers jours. Cinq policiers ont été tués et six autres blessés. Les forces de l’ordre ont échangé des tirs pendant quarante-cinq minutes avec un tireur isolé qui a affirmé que des bombes avaient été posées « partout » dans le centre-ville.

    Les premiers bilans faisaient état de trois, puis de quatre policiers tués. La mort du cinquième a été annoncée dans la nuit par la police de Dallas. Le maire de Dallas, Mike Rawlings, a, de son côté, déclaré qu’un civil avait été blessé dans la fusillade.

    Lire aussi :   Cinq policiers tués à Dallas lors d’une manifestation contre les bavures policières

    • Que s’est-il passé ?

    La police de Dallas en train de riposter après les tirs en marge du rassemblement pour protester contre les violences policières, le 7 juillet 2016.

    Les informations sont encore parcellaires mais, selon les médias locaux, les tirs ont commencé jeudi soir autour de 20 h 45 (3 heures du matin à Paris), vers la fin de la manifestation, à laquelle avaient pris part des centaines de personnes pour protester après la mort de deux hommes noirs abattus par la police cette semaine – l’un en Louisiane, l’autre dans le Minnesota. Plusieurs rassemblements de protestation étaient organisés à travers les Etats-Unis.

    Evoquant une attaque menée « comme une embuscade », le chef de la police de Dallas, David Brown, a expliqué dans un communiqué que « deux snipers [avaient] tiré sur dix policiers depuis une position en hauteur pendant la manifestation » :

    Tonight it appears that two snipers shot ten police officers from elevated positions during the protest/rally.... http://fb.me/7NPzeMqJz 

    On a ensuite pu observer des scènes de chaos, les gens se mettant à fuir en courant. « Il y avait des Noirs, des Blancs, des Latinos, tout le monde. C’était la protestation d’une communauté mixte. Et il y a eu [les coups de feu] sortis de nulle part. On avait l’impression qu’on tirait sur nous. C’était le chaos total, c’est complètement fou », a rapporté un témoin.

    Une vidéo publiée par un témoin sur Facebook Live montre en direct le déroulement de la fusillade : VIDEO

    • Combien de suspects ?

    Les policiers à Dallas, tôt, vendredi 8 juillet 2016.

    Pour l’heure, il est difficile de donner un chiffre précis du nombre de personnes interpellées, la traque étant toujours en cours et la situation évoluant rapidement. Le chef de la police lui-même a déclaré lors d’une conférence de presse dans la nuit ne pas être certain d’avoir arrêté tous les suspects. Selon lui, les tireurs « planifiaient de blesser et de tuer autant de policiers qu’ils pourraient ». Pour l’heure, la police a reconnu ne disposer d’aucune information sur les motivations des tireurs.

    Un premier suspect a été placé en garde à vue après s’être présenté de lui-même à la police à la suite de la diffusion d’une photo le montrant habillé en treillis avec un fusil d’assaut sur l’épaule. Un deuxième homme a échangé des tirs avec des membres du SWAT, la force d’intervention de la police, puis a été interpellé par la police, selon un communiqué publié sur Twitter.

    Dans la nuit, la police a échangé des coups de feu pendant quarante-cinq minutes avec un tireur isolé dans un parking, sans préciser s’il avait finalement été interpellé ou non. L’homme « ne veut pas coopérer » et « a dit à nos négociateurs que la fin était proche, qu’il allait tuer et blesser encore des policiers ». L’homme retranché a également affirmé à la police qu’il avait posé des « bombes partout », dans le parking et dans le centre-ville. Plusieurs médias américains rapportent que le tireur qui était cerné est mort, mais la police n’a pas encore confirmé cette information.

    Une femme qui se trouvait dans la même partie du parking que le tireur a été placée en garde à vue. Deux autres suspects avaient été arrêtés après avoir été repérés avec des sacs en tissu camouflage dans leur voiture.

    • Barack Obama dénonce « des attaques haineuses »

    Le président américain a dénoncé vendredi la fusillade de Dallas, qualifiant les faits d’« attaques haineuses, calculées

    et méprisables

     

    Dallas shootings are "wrenching reminder" of sacrifices police make, Barack Obama says http://bbc.in/29z2J02 

    VIDEO

     

    M. Obama a reconnu au cours d’une conférence de presse à Varsovie, où il doit participer à un sommet de l’Otan, que tous les faits n’étaient pas connus, tout en ajoutant qu’il n’y avait « pas de justification possible pour ce genre d’attaque ».

    • Dallas quadrillé, les vols restreints

    Des équipes du SWAT ont été déployées en nombre après que les coups de feu ont éclaté. Les autorités ont « quadrillé » le centre-ville où le rassemblement a eu lieu. Elles n’ont pas encore déterminé si des manifestants pouvaient être impliqués ou complices de la fusillade.

    Le maire de Dallas a demandé à la population de rester éloignée du centre-ville vendredi : « C’est encore une scène de crime active. Nous sommes en train de déterminer à quel point le périmètre est étendu. » Une carte a été mise en ligne sur le site de la ville pour montrer le périmètre à éviter et informer les habitants de l’évolution de la situation :

    Les autorités de l’aviation civile ont interdit le survol de la ville, sauf pour des vols de secours.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :