• Un jour à Rio : Gneto disqualifiée, les volleyeurs giflés d’entrée LE MONDE | 07.08.2016 à 16h28

    Un jour à Rio : Gneto disqualifiée,

    les volleyeurs giflés d’entrée

    LE MONDE | 07.08.2016 à 16h28      LIEN

     
    • Judo : Gneto disqualifiée

    Priscilla Gneto est tombée de haut en étant éliminée des JO dès son premier combat chez les -52 kg, les juges l’ayant disqualifiée en estimant qu’elle avait touché les jambes de son adversaire avec les bras. Alors qu’elle menait au nombre de pénalités, Gneto s’est retrouvée à genoux sur un mouvement apparemment anodin et s’est bloqué contre les jambes de la Suissesse Evelyne Tschopp, restée debout.

     

    Priscilla Gneto face à Evelyne Tschopp, le 7 août à rio.

    Les arbitres ont alors fait appel à la vidéo et ont décidé de disqualifier (hansoku-make) la Française, médaillée de bronze à Londres en 2012. En judo, la règle interdit d’attaquer aux jambes ou même de défendre sur le bas du corps de l’adversaire en se servant d’un membre supérieur, la main ou le bras. « Je ne l’ai pas senti mais on ne sent pas tout le temps ce genre de choses, a commenté Tschopp. J’ai eu un peu de chance mais les règles sont les règles et pourquoi pas en ma faveur ? »

    Après ce coup du sort, Gneto (25 ans) est restée longtemps prostrée sur le tatami avant de traverser la zone mixte en larmes. La brièveté du combat, arrêté après moins d’une minute, a ajouté au côté dramatique de la sanction. Pour Florent Bouteiller, spécialiste judo du Monde et auteur du blog Au Tapis !, la décision n’est pas une injustice. « Elle se retrouve en position défensive au sol. Elle touche légèrement la jambe de l’autre. C’est dur mais c’est comme ça, analyse-t-il avant d’ajouter : peut-être qu’une première pénalité Shido aurait suffi mais en tout cas, ce hansoku-make infligé directement ne me choque pas ».

    Lire aussi :   JO 2016 : Priscilla Gneto disqualifiée d’entrée à Rio

    Dans le tournoi masculin, Killian Le Blouch a passé le premier tour en battant l’Anglais Oates, vice champion d’Europe.

    • Volley : les Bleus balayés

    Les volleyeurs français ne sont pas du matin : dans un premier match programmé à 9h30 heure locale, ils ont été battus par l’Italie 3 sets à 0 (25-20, 25-20, 25-15). Les Bleus ne sont jamais entrés dans la rencontre face à des adversaires qu’ils avaient pourtant dominés à deux reprises (3-0) en juin et juillet en Ligue mondiale.

    Cette défaite entame un peu le crédit dont jouissait cette équipe qui vise un podium, mais pas forcément ses chances de qualification dans un groupe où quatre équipes devraient logiquement se qualifier pour les quarts de finale (Italie, France, Brésil, Etats-Unis). Les Bleus pourraient ainsi profiter de leur prochain match, mardi contre le Mexique, pour retrouver leur jeu, et un peu de confiance.

    Lire aussi :   JO - volley : la France balayée par l’Italie

     

    Kevin Le Roux face aux Italiens, le 7 août à Rio.
    • Aviron : trop de vent pour ramer

    Les régates olympiques d’aviron de dimanche ont été annulées à cause du vent violent soufflant sur Rio, après avoir été reportées à plusieurs reprises, a annoncé la Fédération internationale (Fisa) sur Twitter.

    « Il n’y aura pas de courses aujourd’hui, elles ont été annulées pour aujourd’hui. Un nouveau programme suivra », a posté la Fisa sur le réseau social. Cette décision, au deuxième jour de compétition, intervient alors que les rameurs se sont plaints la veille des conditions de navigation, les eaux étant déjà très agitées. Un bateau serbe s’était d’ailleurs retourné samedi.

    • Tir : Goberville dégoupille

    Céline Goberville, première médaille française en 2012 aux Jeux de Londres, ne rééditera pas son exploit cette année à Rio au pistolet à 10 m, après avoir échoué à se qualifier parmi les huit finalistes, tout comme sa coéquipière Stéphanie Tirode.

    Médaillée d’argent à Londres, elle espérait au moins revenir en finale cette année. Mais, avec un total de 383 points en 40 plombs, sur un maximum de 400 possible, elle a échoué à un point de la finale, à la 10e place. Encore parmi les huit finalistes après la 3e série de 10 plombs, la pistolière picarde de 29 ans a craqué lors de la dernière série, avec un 94. Stéphanie Tirode a elle terminé 13e avec un total de 381.



    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :